Google : résultats jugés décevants

Google : résultats jugés décevants


Google
vient de publier son bilan du quatrième trimestre. Malgré une hausse, il est jugé décevant par les spécialistes.

Le géant d'internet, Google, vient de publier son bilan du quatrième trimestre 2014. Il a réalisé un chiffre d'affaires de 18.1 milliards de dollars, en hausse sur un an de 15 %, et des bénéfices nets de 4.8 milliards de dollars, en augmentation de 41 %. Sur l'ensemble de 2014, Google affiche un chiffre d'affaires de 66 milliards de dollars, en progression de 19 %, et des bénéfices qui ont augmenté de 12 % pour atteindre 14.4 milliards de dollars. Le groupe est toujours en croissance.

Toutefois, ces résultats n'ont pas complètement convaincu ni satisfait les investisseurs et spécialistes, qui ont sanctionné l'action de Google à la Bourse de New York.
En effet, la croissance a ralenti et les résultats sont inférieurs aux estimations.
Pour expliquer la baisse de la croissance, Google a mis en avant le renforcement du dollar qui a modifié les conversions de devises. Cela a empiété à hauteur de 468 millions de dollars sur le chiffre d'affaires trimestriel. Une somme non négligeable. Surtout que Google estime que cela devrait encore influer sur les prochains bilans.
Le directeur financier de Google, Patrick Pichette, a déclaré que le groupe avait réalisé « de solides performances de (notre) activité centrale de publicité ». Toutefois, le principal secteur d'activité de Google ne se porte pas si bien. Le prix moyen par clic de la publicité a baissé de 3 % sur un an. Il s'agit de la deuxième baisse consécutive, après le recul de 2 % au troisième trimestre. Quant au nombre total de clics sur les annonces publicitaires, il a progressé de 14 %, soit une croissance ralentie. La concurrence de plus en plus forte, notamment de Facebook, fait perdre des parts de marché à Google.
Par ailleurs, les investisseurs se montrent inquiets des investissements de Google. En 2014, la division Recherche et Développement de Google a nécessité 9.8 milliards de dollars, soit une progression des investissements de 38 %. Google Car, projet Loon, etc. les choix des projets peuvent, aussi, étonner. Patrick Pichette a tenté de rassurer les investisseurs en indiquant que « la grande majorité de (nos) ressources et de (notre) temps continue d'être investie dans (nos) produits centraux ». Ce n'est pas l'arrêt, provisoire ou non, du développement des Google Glass qui rassure.
Les prochains bilans trimestriels de Google sont attendus !

Photo: © Google.