Donnez votre avis

Anonymous : journaliste condamné à 5 ans

CelineLhorte - samedi 24 janvier 2015 - 15:40
Anonymous : journaliste condamné à 5 ans

Le journaliste américain Barrett Brown vient d'être condamné à 63 mois de prison, pour avoir couvert et publié des documents du groupe de hackers Anonymous.

Fin 2011, l'entreprise américaine spécialisée dans le renseignement géopolitique, Stratfor, a été piratée. Résultat, environ 5 millions de mails ont été volés et transmis à WikiLeaks, qui les a rendus publics et a notamment dénoncé certaines surveillances. Aussi, les données bancaires de 860 000 clients de Stratfor ont été utilisées pour réaliser environ 700 000 dollars de dons à des ONG. Reconnu coupable, le membre d'Anonymous, Jeremy Hammond, pseudonyme Anarchaos, a été condamné fin 2013 à 10 ans de prison.

Aujourd'hui, une autre personne vient d'être condamnée.
Il s'agit du journaliste américain Barrett Brown. Il s'est fait arrêter par le FBI en 2012. Il a été inculpé de 12 chefs d'accusation en lien avec le piratage de Stratfor et d'autres suite à des menaces exprimées envers un agent du FBI.
Depuis, les charges reconnues contre Barrett Brown ont été revues à la baisse. Celui qui a travaillé pour Vanity Fair ou encore The Guardian n'a pas participé au piratage. À l'instar d'autres journalistes, il a publié des informations volées et a participé à l'analyse des données.
Même s'il a plaidé coupable d'entraves à la justice (pour avoir caché un ordinateur lors d'une perquisition), de menaces à agent fédéral et de complicité dans l'accès illégal aux serveurs de Stratfor, la peine qui vient d'être décidée est lourde.
En effet, Barrett Brown vient d'être condamné à une peine de prison de 63 mois et 890 000 dollars de dommages-intérêts.

Ses excuses et divers soutiens, dont celui de Reporters sans frontières, n'ont pas suffi pour convaincre le tribunal.
Ses réactions envers l'agent du FBI ont aggravé la situation, mais Barrett Brown a été condamné alors qu'il n'a, semble-t-il, fait que son travail.

Photo: © Anonymous.
Ajouter un commentaire

Commentaires

cocodu67...
Messages postés
3072
Date d'inscription
jeudi 28 janvier 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
19 septembre 2019
103 -
Cela montre encore une fois que la presse n'est pas si libre que ça ...
A la place de vouloir être contre les hackeurs, pourquoi ne pas être de leur côté ? Pourquoi ne pas travailler ensemble (gouvernements et hackeurs) afin de trouver des failles de sécurité dans divers systèmes.
Quand je vois le nombre de sites piratés en quelques jours, je peux affirmer avec une certitude pratiquement totale que plus de la moitié des sites possèdent plusieurs failles de sécurité, même les plus connus.
Ce serait bénéfique pour tout le monde si les membres des gouvernements sortiraient un peu de leurs bureaux afin d'avoir des pensées différentes.
chanelle64
Messages postés
7
Date d'inscription
lundi 24 mars 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
11 février 2015
1 > cocodu67...
Messages postés
3072
Date d'inscription
jeudi 28 janvier 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
19 septembre 2019
-
Les gouvernements et les hackers ne pourront jamais travailler ensemble car les hackers ont été créer à cause de la corruption et d'après vous avons-nous des politiciens corrompus? Il y aura toujours des gens qui dévoileront la Vérité quoi qu ils leur arrivent et je les admire pour ça.......Bravo à cet homme de s être tenu debout et d'avoir fait ce qu il a fait.......comme Julian Assange qui savait très bien ce qu il lui arriverait mais cela ne l a pas arrêté, j'espère vivre un jour dans un monde ou la Vérité et la Vrai Justice aura sa place.......
De la liberté de la presse..
Et dire qu'anonymous s'est impliqué pour la défendre. Encore loin du compte!
voilà la raison pour laquelle les USA n'ont pas envoyé de représentant à la manif pour "Charlie Hebdo". Le pays qui se proclame le pays de la liberté totale, même de tuer (port d'arme libre), ne supporte pas la liberté d'information et d'expression. Bizarre, vous z'avez dit bizarre ?
Voilà ce qui attendra peut-être les journalistes français après le vote de la loi Macron ?
Commenter la réponse de yojimbo1