Menu
Donnez votre avis

40 000 oeuvres orientales sur internet

Delphine Lalande - mercredi 14 janvier 2015 - 15:14
40 000 oeuvres orientales sur internet
C'est une trouvaille, un véritable trésor qui plus est, en rapport avec l'actualité. Près de 40 000 oeuvres d'art appartenant au musée américain Smithsonian's Freer Gallery of Art and Arthur M. Sackler Gallery (à vos souhaits), très rarement exposées ont été numérisées et mises à la disposition du public sur le site internet du Smithsonian's museums of Asian art. L'accent est notamment mis sur les oeuvres orientales, l'occasion de (re)découvrir un art d'une finesse et d'une délicatesse incomparables...

Un voyage étourdissant de beauté
C'est une immense collection d'art dont les oeuvres ne sont que rarement exposées. Elle recouvre toutes les périodes de l'Humanité (de -9000 ans au 20e siècle) et toutes les cultures, l'accent étant mis sur les oeuvres d'origine asiatiques et moyen-orientales : étourdissant !

En allant sur le site Smithsonian's museums of Asian art, un moteur de recherche sur la gauche permet de trier les oeuvres par période, par culture, langue, nom, type d'objet. Les fiches donnent lieu à des indications très détaillées :
- Type d'objet (peinture, gravure, sculpture, céramique, bijou, livre, calligraphie, dessin, arme...)
- Sujet représenté
- Crédit
- Date
- Période...

Le Moyen-Orient au sommet de son art
La sélection des oeuvres d'origine musulmane et iranienne donne un aperçu de l'étendue de l'art arabe et moyen-oriental, d'une finesse et d'une poésie incroyables, comme en illustration, cette Femme au bouquet de fleurs (Iran, 1575).
On y trouve bien sûr des représentations du prophète datant du XVIe siècle. Preuve qu'à l'époque d'un Islam éclairé, il était possible de représenter Mahomet et que c'était même une question d'art.

Sur certaines oeuvres, le visage de Mahomet a été effacé, alors que d'autres comme « Le voyage du prophète pendant la nuit » sont intactes. Quand l'art transcende la religion...
Ajouter un commentaire

Commentaires

Commenter la réponse de Utilisateur anonyme