Bouygues Telecom rappelé à l'ordre par l'ARCEP

Bouygues Telecom rappelé à l'ordre par l'ARCEP
Bouygues veut profiter du rapport de l'ARCEP sur la qualité des réseaux dans l'internet fixe dans sa publicité, mais l'autorité n'est pas d'accord.

L'ARCEP publie régulièrement des rapports qui permettent de suivre les services mobile et fixe en France. Récemment c'était au tour de la qualité de l'accès à l'internet fixe d'être étudiée avec la publication d'un premier observatoire. Bouygues Telecom parvenait à de bons résultats et a décidé de les utiliser dans sa campagne publicitaire.

Il s'avère que cette initiative n'est pas au goût de l'ARCEP, qui vient de reprendre à l'ordre Bouygues Telecom, sans le nommer toutefois. Via un communiqué publié le 7 décembre, l'autorité rappelle que cette étude a pour but d' « améliorer l'information des utilisateurs et de donner à l'Autorité les moyens d'assurer » sa mission. Le protocole d'étude résulte de trois années de travail, mais cette première publication a mis en exergue « un certain nombre de difficultés techniques ». Il ne s'agit, donc, encore que d'une version-test qui devra être améliorée pour être plus fiable. Par ailleurs, il ne s'agit que d'une première publication. Le recul est, par conséquent, inexistant pour utiliser et analyser les chiffres obtenus par les FAI.
L'ARCEP a intégré un avertissement qui rappelle « que toute interprétation des données publiées dans ce premier rapport de synthèse doit être faite avec la plus grande prudence ». Et d'indiquer que « toute diffusion de ces données » doit être « accompagnée des mises en garde méthodologiques mentionnées dans le rapport ».

Sans être nommément accusé, Bouygues Telecom, qui a récemment lancé une grande campagne publicitaire en s'appuyant sur ces chiffres, est concerné. Toutefois, le groupe ne semble pas soucieux de cet avertissement et assume sa campagne. Son concurrent Free l'a déjà mis en demeure de « cesser sans délai toute communication » basée sur cette étude. Il pourrait être suivi.

Photo: © Bouygues Telecom.