Facebook : le statut contre les CGU inutile

Facebook : le statut contre les CGU inutile

Suite à l'annonce des changements de conditions d'utilisation, des abonnés Facebook ont publié un statut pour essayer de se protéger. En vain !


Avec plus de 1.3 milliard d'utilisateurs, le réseau social Facebook est leader. Il est largement utilisé, voire indispensable pour de nombreuses personnes afin de communiquer et dévoiler des éléments personnels à ses contacts. Toutefois, Facebook est réputé pour intercepter et utiliser les données personnelles. Pour s'octroyer ce droit, le réseau social se protège derrière ses conditions d'utilisation et politiques de confidentialité. Depuis quelques jours, il prévient ses utilisateurs qu'au 1er janvier, ses CGU lui permettront d'obtenir plus d'informations personnelles, à savoir les navigations sur internet et les données bancaires.

Une nouvelle annonce qui inquiète des utilisateurs. Pour essayer de se protéger, certains ont copié/collé un statut particulier : « En raison du fait que Facebook a choisi d'utiliser un logiciel qui permettra le vol de mes renseignements personnels, je déclare ce qui suit : À cette date du 26 novembre 2014, en réponse aux nouvelles lignes directrices de Facebook et en vertu des articles L.111, 112 et 113 du code de la propriété intellectuelle, je déclare que mes droits sont attachés à toutes mes données personnelles, dessins, peintures, photos, textes etc ... publiées sur mon profil. Pour une utilisation ...commerciale de ce qui précède, mon consentement écrit est nécessaire en tout temps. Par ce communiqué, je dis à Facebook qu'il est strictement interdit de divulguer, copier, distribuer, diffuser, ou de prendre toute autre action contre moi sur la base de ce profil et/ou de son contenu(...) La violation de ma vie privée est punie par la loi (UCC 1-308 1 - 308 1 -103 et le Statut de Rome). Facebook est désormais une entité de capital ouvert ».
Depuis plusieurs années, ce message revient lors des annonces de changements de CGU de Facebook. Pourtant, il s'agit d'une croyance populaire sans fondement ni effet.
Tout d'abord, ce texte n'est pas fiable ni juste. Il contient des erreurs, dont celle de confondre la protection des données personnelles et le droit d'auteur qui encadre les contenus tels que les photos, peintures, etc.
Non valable, ce texte n'a, surtout, pas de valeur juridique. À l'instar des autres sites, en s'inscrivant sur Facebook, l'ensemble des CGU est accepté et applicable sur son compte. Rien ni aucun texte ne peut protéger. La seule solution pour refuser les pratiques de Facebook est de se désinscrire.

Inutile de publier ce statut et de le communiquer à ses contacts. Espérer qu'un responsable de Facebook tombera dessus et fera réfléchir les dirigeants semble également utopique.

Photo: © Facebook.