Economie : numérique sinon rien ?

Economie : numérique sinon rien ?
Le 26 novembre, Philippe Lemoine, président du Forum d'action modernités et président de la FING (Fondation internet nouvelle génération), a remis son rapport sur la transformation numérique de l'économie à Emmanuel Macron, Marylise Lebranchu, Thierry Mandon et Axelle Lemaire, Secrétaire d'Etat chargée de l'économie numérique.

Comment le numérique fait évoluer, voire transforme, l'économie française ? Toujours plus vite, toujours plus loin, le « digital » appose son empreinte sur tous les secteurs économiques, tous les métiers, toutes les couches de la société. La filière numérique se structure bien sûr, et en même temps, toutes les autres se numérisent : automatisation, informatisation, dématérialisation.

A priori, la croissance en bénéficie : « une étude de Roland Berger, soutenue par Cap Digital et par Google, faisait ainsi apparaître qu'un usage plus poussé du numérique pourrait doubler le taux de croissance des entreprises françaises ».

S'adapter au numérique est, pour Philippe Lemoine, une obligation mais aussi une opportunité pour la France, tant au niveau économique que social et sociétal. Avec la loi informatique et libertés par exemple, nous sommes précurseurs, cf l'affaire Snowden. Autre point fort, le vivier innovant des PME et des start-up, les projets R&D des grands groupes... les énergies sont là mais le rapport dit bien qu' « il est indispensable qu'un pilote sache canaliser les énergies ».

Au-delà de l'analyse des forces et faiblesses françaises pour le digital, le rapport fait des propositions. Organisées en 3 groupes, pour une transformation digitale rapide, globale et durable. Elles sont à lire dans le rapport mis en ligne hier. Prenez quelques minutes pour le lire.