Malware Regin créé par les USA et le Royaume-Uni ?

Malware Regin créé par les USA et le Royaume-Uni ?

Selon le site The Intercept, le malware très complexe Regin aurait été élaboré par les services de renseignements des États-Unis et du Royaume-Uni.

L'entreprise Symantec a récemment publié un rapport sur le logiciel malveillant Regin. Récemment découvert, ce virus s'avère très complexe. La société parle d' « un important investissement de temps et de ressources », d'un développement de plusieurs années et d' « efforts considérables pour le rendre très discret ».

De tels investissements et moyens font déduire Symantec que le virus Regin a été créé par un état. Même conclusion de la part de son concurrent Kaspersky, qui a également étudié ce virus. Une telle affirmation est forte, mais les deux spécialistes de la sécurité des données se gardent bien de citer le gouvernement responsable.
Le site américain The Intercept va plus loin. Selon différentes sources, le logiciel Regin aurait été élaboré par les États-Unis et le Royaume-Uni. Leurs services de renseignements, GCHQ et NSA, utiliseraient ce virus pour surveiller les institutions gouvernementales, entreprises et particuliers de différents pays. Selon Symantec, dix pays auraient été touchés : la Russie, l'Arabie Saoudite, l'Inde, le Mexique, l'Irlande, l'Autriche, la Belgique, l'Afghanistan, le Pakistan et l'Iran. Certains de ces pays sont en conflit ou pourraient être surveillés par les deux pays. L'an dernier, Edward Snowden évoquait la surveillance de l'entreprise belge des télécoms Belgacom et de l'Union européenne par le GCHQ. Le virus Regin semble être l'outil utilisé. Le site The Intercept a interrogé Ronald Prins, expert en sécurité de la société Fox IT. Il a été recruté par l'entreprise Belgacom pour supprimer les logiciels malveillants en 2013. Il a déclaré qu'« après avoir analysé ce malware et regardé les documents publiés antérieurement par Snowden (...) (je) suis convaincu que Regin est utilisé par les services de renseignement britannique et américain ».
D'autres sources concluent la même chose.

Le cyber espionnage est pratiqué par plusieurs gouvernements. On parle plus facilement de pays tels que la Chine ou la Russie, mais le virus Regin montre que cette pratique est généralisée. Et les États-Unis et le Royaume-Uni semblent très engagés, car le virus Regin est particulièrement complexe. Ronald Prins a, d'ailleurs, déclaré que le malware est « le plus sophistiqué » qu'il ait étudié.

Photo: © Pixabay.