Altice/Numericable : pas contre le rachat de Bouygues Telecom

Altice/Numericable : pas contre le rachat de Bouygues Telecom

Alors que le groupe a déboursé plus de 13 milliards d'euros pour SFR, Altice ne serait pas contre le rachat de Bouygues Telecom.

Il y a quelques mois, Altice, maison-mère de Numericable, rachetait l'opérateur mobile SFR pour un montant de plus de 13 milliards d'euros. Cette acquisition ne sera officiellement finalisée que la semaine prochaine, mais les choses avancent déjà.

Avant même de savoir si cet achat sera une réussite, le groupe Altice serait encore prêt à en faire un nouveau!
À l'occasion d'une conférence sur les télécoms organisée par la banque d'affaires Morgan Stanley à Barcelone, le directeur général d'Altice, Dexter Goei, a surpris.
En effet, il a déclaré que : « A l'heure actuelle, (nous) sommes en train d'intégrer SFR, mais si (nous) recevons un appel de Bouygues vendredi, alors pourquoi pas ». Selon lui, « il y a un grand potentiel de synergie ».
Alors qu'Altice veut que la nouvelle entité Numericable-SFR devienne « numéro 1 du très haut débit convergent » du fixe et mobile, il semble encore plus ambitieux.

Il est certain qu'une telle acquisition lui permettrait d'être leader des télécoms en France. Toutefois, cela sera difficile à concrétiser. Tout d'abord, Bouygues Telecom semble avoir rejeté, tout du moins momentanément, l'idée d'une vente. Avec ses nouvelles stratégies dans le haut débit fixe et, plus récemment, dans le secteur mobile, l'opérateur veut tenter de se relancer seul.
Par ailleurs, il est très peu probable que l'autorité de la concurrence accepte un tel regroupement des opérateurs mobiles. Surtout que le rachat de SFR a déjà été subordonné au respect de certaines conditions.
Patrick Drahi, le PDG milliardaire d'Altice, a semble-t-il de grands objectifs dans les télécoms français.

Photo: © Numericable.