La Journée internationale des droits de l'enfant fête ses 25 ans

La Journée internationale des droits de l'enfant fête ses 25 ans
Aujourd'hui, la Journée internationale des droits de l'enfant fête ses 25 ans et l'adoption de la Convention internationale des droits de l'enfant (CIDE) par l'ONU. A cette occasion, la France a pris des mesures pour renforcer la protection des enfants.

La France lanterne rouge en matière de châtiments corporels sur les enfants
Cette journée internationale est l'occasion de ne pas oublier des enfants qui le sont. La France, pourtant pays des Droits de l'Homme, est en retard en ce qui concerne ceux de l'enfant. La fessée n'est toujours pas interdite. Même si le sujet peut prêter à sourire, la fessée est un châtiment corporel, grave donc. A ce sujet, Laurence Rossignol, secrétaire d'État à la famille, a appelé à une "prise de conscience collective" et à une éducation sans violence. « Il n'y a pas de petite violence » a-t-elle déclaré dans une interview accordée à Europe 1.

10 raisons d'oublier les violences corporelles éducatives
La psychiatre Muriel Salmona explique dans cet entretien sur le Nouvel Obs quelles conséquences traumatiques peuvent avoir les châtiments physiques et psychologiques sur un enfant. Un article à mettre entre les mains de tous les parents qui pensent qu'une petite claque peut parfois ne pas faire de mal à leur enfant et pour leur faire prendre conscience qu'une autre éducation existe.

Droits de l'enfant
Pour en savoir plus sur les droits de l'enfant et la Convention internationale des droits de l'enfant signée par 193 pays, consultez le site Les Droits de l'enfant. Le site donne également accès à tous les textes de loi importants, l'histoire des droits de l'enfant et diffuse des actualités via un blog.

Page du site du Ministère de l'Education Nationale dédiée à la Journée internationale des droits de l'enfant.