IBM : bilan trimestriel mitigé

IBM : bilan trimestriel mitigé


Sur le troisième trimestre, IBM voit ses bénéfices nets reculer, mais certains résultats, dont le Cloud, progressent.

Depuis plusieurs trimestres, les bilans financiers d'IBM montrent le virage pris par l'entreprise et la baisse des ventes de matériels. Au premier trimestre 2014, les revenus de ce dernier secteur ont reculé de 24 % alors que celui des logiciels a augmenté de 2 % et de 50 % pour les activités de Cloud. Au deuxième trimestre, la tendance s'est confirmée avec des services en hausse de 28.2 %.

La nouvelle stratégie d'IBM semble gagnante. Au troisième trimestre 2014, les activités de Cloud ont progressé de plus de 50 % sur un an. Plus particulièrement, les services ont rapporté 3.1 milliards de dollars à IBM, soit une augmentation de 80 %. D'autres activités ont progressé. En effet, le chiffre d'affaires du secteur du mobile a plus que doublé et celui de la sécurité a augmenté de plus de 20 %.
Toutefois, les résultats d'IBM ne sont pas tous positifs. Ainsi, le groupe a obtenu un total de revenus de 22.4 milliards de dollars, qui marque une baisse de 4 % sur un an, et un bénéfice net de 3.5 milliards de dollars, en recul de 17 %. En cause, les baisses de revenus des activités matériels, - 15 %, des services, - 3 %, et des logiciels, - 2 %.
Virginia Rometty, directrice générale d'IBM, a déclaré : « (Nous) sommes déçus de (notre) performance. (Nous) avons vu un ralentissement marqué en septembre dans le comportement d'achat du client, et (nos) résultats soulignent également le rythme sans précédent du changement de notre industrie. Alors que (nous) n'avons pas produit les résultats que nous espérions atteindre, (nous) avons de nouveau obtenu de bons résultats dans nos secteurs de croissance stratégique -le Cloud, les données et analyses, la sécurité et les mobiles ».

Malgré des résultats mitigés, les activités sur lesquelles IBM met désormais l'accent progressent. Le groupe veut poursuivre dans ce sens. La directrice a précisé qu'ils allaient « accélérer cette transformation ».

Photo: © IBM.