Donnez votre avis

Snapchat : le piratage vient de Snapsaved

CelineLhorte - mardi 14 octobre 2014 - 13:09
Snapchat : le piratage vient de Snapsaved


Dès l'annonce du vol de plus de 100 000 photos, Snapchat s'est défendu. À raison puisque Snapsaved vient d'indiquer avoir été piraté.

En fin de semaine dernière, des hackers se sont vantés sur internet de posséder et d'avoir publié des milliers de photos ayant circulé via Snapchat. Certains évoquent un total de 200 000 photos. Un chiffre impressionnant de contenus censés être éphémères.
Afin de minimiser les conséquences, Snapchat a rapidement réagi. Sur Twitter, il déclarait que : « (Nous) pouvons confirmer que les serveurs de Snapchat n'ont jamais été violés et ne sont pas la source de ces fuites ». Sûr de son système et sans réaliser d'enquête approfondie, un responsable de Snapchat a, même, indiqué la source de la fuite. En effet, auprès du site Engadget, il a déclaré que : « les Snapchatters ont été victimes de l'utilisation d'applications tierces pour envoyer et recevoir des Snaps, une pratique que (nous) interdisons expressément dans (nos) conditions d'utilisation, précisément parce qu'ils compromettent la sécurité de (nos) utilisateurs ».

Il s'avère que Snapchat a raison. Ainsi, les responsables du site Snapsaved.com, qui permettait d'enregistrer les photos de Snapchat à l'instar de Snapsave, viennent de reconnaître qu'il a été piraté. Sur sa page Facebook, ils déclarent que cela est dû à « une mauvaise configuration de (notre) serveur Apache ». Selon eux, cela a concerné 500 Mo d'images. Ils déclarent avoir fermé le site et supprimé la base de données dès qu'ils ont découvert la faille, sans plus de précisions.
Si les rumeurs sur internet parlent d'un total de 13 Go de photos et de la volonté des hackers de les mettre à disposition sur une plateforme, les responsables de Snapsaved affirment que c'est faux : « le hacker ne peut pas disposer d'informations suffisantes à la hauteur de ses prétentions pour créer une base de données consultable ».
Ils s'excusent de cette situation et soutiennent que Snapchat et ses bases de données ne sont pas concernés.

À l'instar des photos de célébrités volées sur iCloud, cette affaire pose la question de la publication de sextos, de photos intimes ou dénudées, d'adultes, mais surtout d'adolescents -principaux utilisateurs de Snapchat- et d'enfants. Snapsaved indique, d'ailleurs, avoir « toujours essayé de lutter contre la pédopornographie. (Nous) sommes même allés aussi loin que possible, même à rendre compte de certains de nos utilisateurs aux autorités ».
Chacun doit être attentif aux photos transmises par ce type de services ou sur internet.

Photo: © Snapchat.
Ajouter un commentaire

Commentaire

Commenter la réponse de etienneedouard