Google teste la télémédecine

Google teste la télémédecine


Au sein de Helpouts, Google teste une nouvelle fonctionnalité qui permet de consulter un médecin en vidéo chat.

L'e-santé est un secteur d'avenir. Le très haut débit, les objets connectés et les appareils mobiles performants permettent de développer de nouveaux services à distance, dont la télémédecine. Professionnels de la santé, fabricants de dispositifs, fournisseurs de soins, constructeurs d'appareils high-tech et acteurs du web ont créé des partenariats. Parmi ces derniers, le géant Google est intéressé par ce domaine et a notamment créé Calico, une entreprise spécialisée dans la santé.
Google a commencé le test d'une nouvelle fonctionnalité aux États-Unis. Cela concerne son service Helpouts, créé en 2013. Lorsqu'un internaute recherche des informations et des conseils relatifs à un problème de santé, il lui est proposé de consulter un professionnel de la santé. Et ce, immédiatement et via vidéo chat.
En France, la télémédecine est peu développée, mais elle est plus présente dans des pays tels que les États-Unis. Pratique, elle peut également être très importante dans les régions du monde difficiles d'accès ou dans lesquelles il n'y a pas suffisamment de professionnels de la santé et de spécialistes. Le point fort de Google et des acteurs du web est de savoir stocker, analyser et sécuriser les données transmises par les internautes. Et, dans le domaine sensible de la santé, cet aspect est très important pour les consommateurs, mais aussi pour les professionnels et les autorités responsables.

Déjà possesseur de la certification américaine de protection des données sensibles, Google poursuit donc son développement dans ce secteur et fait partie des leaders.

Photo: © Google.