Windows 10 collecte de nombreuses données

Windows 10 collecte de nombreuses données

Le prochain système d'exploitation Windows 10 intercepte de nombreuses données. Microsoft confirme.

Le 30 septembre dernier, Microsoft présentait son prochain système d'exploitation, Windows 10. Disponible sur les supports fixes, mais aussi sur les appareils mobiles, cet OS sera également accessible sur les objets connectés et sera adapté à la tendance du BYOD. Très peu d'informations ont été transmises. Le grand public pourra accéder à Windows 10 en 2015, mais une version bêta est disponible depuis le 1er octobre pour les développeurs.

Parmi leurs réactions, ces derniers ont remarqué que les conditions d'utilisation de la technical preview incluent d'accepter de transmettre de nombreuses données personnelles. En effet, les conditions précisent que : « Microsoft recueille des informations sur vous, vos périphériques, applications et réseaux, et votre utilisation de ces périphériques, applications et réseaux. Des exemples de données que nous recueillons sont votre nom, adresse mail, vos préférences et intérêts; votre navigation, vos recherches et l'historique; les données téléphoniques et SMS; les données de configuration des appareils; et l'utilisation des applications ». Parmi les exemples, Microsoft indique que des données peuvent même être recueillies lorsque des caractères sont tapés sur le clavier.
Une importante intrusion dans la vie privée que Microsoft assume. Auprès du site The Register, un porte-parole a déclaré que : « les utilisateurs qui se joignent au programme de Windows Insider et d'adhésion de la technical preview de Windows 10 ont choisi de fournir des données et des avis qui aideront à façonner l'expérience Windows pour nos clients ». Selon Microsoft, les utilisateurs ont accepté les conditions d'utilisation et doivent donc les assumer. Le groupe se réfugie, une nouvelle fois, derrière l'ampleur de ce projet : « Avec Windows 10, nous donnons le coup d'envoi du plus grand effort de développement collaboratif jamais ouvert qui va changer la façon dont nous construisons et livrons Windows ».

Pourtant, les critiques de développeurs se font entendre. Selon certains, Microsoft se permet de surveiller jusqu'au moindre geste des utilisateurs. Il reste à voir si les conditions d'utilisation de la version définitive de Windows 10 seront identiques. Surtout qu'avec un OS ouvert aux objets connectés du quotidien, les données personnelles à intercepter sont très nombreuses.

Photo: © Microsoft.