Samsung Galaxy Note 4: rupture en Corée

Samsung Galaxy Note 4: rupture en Corée

Lancés dans un premier temps en Corée du Sud, il n'aura fallu que quelques heures à Samsung pour vendre tous les Galaxy Note 4.

Avec 10 millions d'unités écoulées en deux jours, Apple a réussi le lancement de ses nouveaux smartphones. Cela n'a pas échappé à son grand rival Samsung, qui craint de perdre des parts de marché sur les segments des smartphones et phablets. Pour contre-attaquer, le groupe coréen a décidé d'accélérer le lancement du Galaxy Note 4.

Les premiers pays à en profiter sont la Corée du Sud et la Chine. Et ce, depuis le 26 septembre. Le site Zdnet Corée vient d'annoncer qu'en seulement quelques heures, tous les exemplaires du Galaxy Note 4 ont été vendus en Corée. Un très bon accueil, mais qui est à relativiser. En effet, selon le site, les trois opérateurs locaux, SK Telecom, KT et LG U +, auraient chacun reçu jusqu'à 10 000 unités. Par ailleurs, il n'est pas précisé si ce modèle était proposé auprès d'autres distributeurs. Si l'on se base uniquement sur ces informations, le total des ventes ne semble pas très important.
Toutefois, après l'arrêt des précommandes pour la même raison, cette rupture des stocks très rapide montre l'intérêt des consommateurs pour le Galaxy Note 4. Le site n'a pas évoqué le nombre de ventes en Chine.
Après ce lancement dans son pays et en Chine, où l'iPhone 6 n'est pas encore disponible, le grand test se déroulera le mois prochain, lorsque le Galaxy Note 4 sera disponible dans 140 pays.

Un des responsables de Samsung a récemment déclaré que « Samsung vise l'expédition de 15 millions de Galaxy Note 4 durant les 30 premiers jours suivant les lancements de produits, ce qui est très ambitieux étant donné la difficile situation ». Même si ce phablet est concurrencé par l'iPhone 6 Plus et que Samsung a eu besoin de deux mois pour vendre 10 millions de Galaxy Note 3, Samsung a des objectifs ambitieux.

Photo: © Samsung.