SFR porte plainte contre Free

SFR porte plainte contre Free


SFR a porté plainte contre Free auprès du tribunal de commerce de Paris pour « concurrence déloyale ».

Lorsque Xavier Niel a fondé Free, il n'a pas hésité à critiquer les trois opérateurs historiques. Pour créer le buzz, interpeller les consommateurs et les attirer, des phrases et mots tels que « ras-le-bol de se faire arnaquer avec les prix les plus élevés d'Europe! », « arnaque », « racket » ou « pigeon » ont été exprimés publiquement. De quoi déplaire aux opérateurs mobiles.

Selon BFM Business, SFR aurait récemment porté plainte contre Free devant le tribunal de commerce de Paris. La filiale de Vivendi accuse Free de « concurrence déloyale » en l'ayant « dénigré » depuis son arrivée dans le secteur de la téléphonie mobile. SFR réclame 493 millions d'euros de dommages et intérêts.
Il faudra attendre avant que le tribunal traite cette requête.
Cette plainte peut sembler tardive, mais elle n'est pas surprenante. En 2012, Bouygues Telecom avait saisi le même tribunal pour déposer une plainte similaire contre Free. Il réclamait 98.8 millions d'euros de dommages et intérêts, mais le tribunal a condamné Free à une amende de 25 millions d'euros et à l'interdiction « d'utiliser des termes dénigrants à l'encontre de Bouygues Telecom ».

SFR estime-t-il que Free le dénigre trop aujourd'hui ? Cherche-t-il à obtenir une amende importante ? Ou riposte-il à Free qui a porté plainte contre lui pour concurrence déloyale ? Le quatrième opérateur avait, en effet, attaqué SFR en 2012 par rapport aux offres incluant les mobiles subventionnés. Selon Free, il s'agit d'une façon de « faire du crédit à la consommation déguisé ». Le tribunal a rejeté cette plainte, mais Free a fait appel et le dossier est toujours en cours.

Photo: © SFR.