Facebook rachète PrivateCore

Facebook rachète PrivateCore

Le réseau social, Facebook, vient d'annoncer le rachat de PrivateCore pour améliorer la sécurité de ses serveurs.

Facebook investit régulièrement pour améliorer ses services, et séduire les internautes et les annonceurs. En parallèle, le groupe doit faire face aux révélations sur les pratiques de la NSA. Le réseau social transmet-il des données personnelles ou des contenus ? Laisse-t-il la NSA y accéder ? Facebook s'en défend, mais le manque de transparence a entravé la confiance de certains internautes.

Une nouvelle acquisition d'entreprise pourrait aider Facebook à rassurer ses utilisateurs. Le groupe a, ainsi, annoncé, ce 7 août, le rachat de PrivateCore. Cette entreprise californienne a été créée début 2012 par Oded Horovitz, un ancien ingénieur de VMware, McAfee et Entercept, et Stephen Weis, qui a travaillé chez Google. Des « vétérans de la sécurité haut de gamme avec beaucoup d'expériences », selon le chef de la sécurité chez Facebook, Joe Sullivan.
Cette société a développé la technologie vCage qui permet de protéger des serveurs distants, tout en préservant les données en cours d'utilisation. Selon Joe Sullivan, « la technologie de vCage protège les serveurs contre les programmes malveillants persistants, l'accès physique non autorisé, et les périphériques matériels malveillants, ce qui rend plus sûre l'utilisation de n'importe quelle application en sous-traitance, hébergée ou dans les environnements de Cloud computing ». PrivateCore a développé des solutions performantes et compte parmi ses clients de grandes institutions financières et une ONG.
Le montant de la transaction et l'organisation à court terme n'ont pas été communiqués.

Cette acquisition permettra à Facebook d'améliorer la sécurité des serveurs de Facebook pour « aider à poursuivre (notre) mission de protéger les personnes qui utilisent (notre) service ». Joe Sullivan ne cache pas que ce rachat n'est pas étranger au fait que « des personnes se soucient de la sécurité des données qu'ils confient à des services tels que Facebook ». Il rappelle également que le cryptage HTTPS par défaut a été mis en oeuvre il y a plus d'un an, et que la sécurité du trafic du centre de données a été améliorée.

Photo: © Facebook.