Bouygues Telecom : aucune offre de rachat

Bouygues Telecom : aucune offre de rachat


Le groupe Bouygues veut clarifier la situation en déclarant n'avoir reçu aucune offre de rachat de Bouygues Telecom.


Si Bouygues voulait racheter SFR, ce n'était pas dans une simple optique de développement. L'opérateur Bouygues Telecom est en difficulté depuis l`arrivée de Free et ce rapprochement l'aurait consolidé. Depuis cet échec, le groupe a envisagé son rachat pour éviter d'être encore fragilisé par le futur SFR/Numericable. Des discussions ont été menées avec Orange et Free, mais en sont restées là.

Au coeur de l'actualité internationale pour sa proposition de rachat du quatrième opérateur américain, T-Mobile US, Xavier Niel a répondu aux questions du Wall Street Journal. Lors de cette occasion, il a évoqué son rapprochement avec Bouygues en ces termes : « (nous) leur avons dit : soit vous nous dites que vous êtes vraiment vendeur, soit (nous) nous tournons vers d'autres options qui peuvent rendre difficile un retour ultérieur ».

Quelques heures après, le groupe Bouygues a fait publier un communiqué qui précise que « le groupe n'a reçu à ce jour aucune offre de rachat pour sa filiale Bouygues Telecom ». Free et Orange n'auraient, donc, pas estimé que les discussions étaient suffisamment avancées ou sérieuses pour transmettre une offre de rachat de Bouygues Telecom.
Le groupe précise également que « Bouygues Telecom poursuit la mise en place de son plan de transformation annoncé le 11 juin 2014 visant à lui garantir un avenir autonome ».

Bouygues veut-il essayer de mettre en doute les propos de Xavier Niel aux États-Unis ? Souhaite-t-il indirectement se montrer ouvert à d'autres entreprises volontaires au rachat ? A-t-il juste voulu faire une mise au point ? Souhaite-t-il faire passer le message que Bouygues Telecom est désormais centré sur ses activités ? L'objectif de ce communiqué n'est pas très clair et, dans ce secteur, tout est possible. Si Free ne parvient pas à racheter l'opérateur américain, il pourrait se rapprocher à nouveau de Bouygues ou, encore, s'engager auprès d'Orange s'il rachetait Bouygues Telecom.

Photo: © Bouygues Telecom.