Crowdfunding : un million de Français ont déjà participé

Crowdfunding : un million de Français ont déjà participé

Les systèmes de financement participatif ont du succès en France. Selon le baromètre du premier semestre 2014 de l'association Financement Participatif France, 1 million de Français ont effectué du crowdfunding.

Début juillet, l'Américain Zack Danger Brown faisait le buzz. Via la plateforme Kickstarter, il a créé une collecte d'argent pour.... cuisiner sa première salade de pommes de terre ! Ce qui est le plus surprenant est que cette campagne, qui se termine le 2 août, a déjà récolté 51 884 dollars ! Au-delà de cette anecdote, le crowdfunding, ou financement participatif, est de plus en plus utilisé et apprécié.

L'association Financement Participatif France réunit les entreprises du secteur et suit régulièrement ce marché en France.
Elle vient de publier un baromètre relatif aux activités de 37 plateformes de crowdfunding sur le premier semestre.
Sur cette période, 10 777 projets ont été proposés. Cela représente un quart des projets lancés depuis 6 ans. Cela a permis la levée d'un total de 66.4 millions d'euros, soit le double de la même période 2013.
Plus particulièrement, les plateformes de prêt -préférées par les porteurs de projet professionnels- ont réussi à lever 37.4 millions d'euros devant les plateformes de dons -majoritairement utilisées par les particuliers- avec un total de 19.2 millions d'euros, et les investissements en capital, qui ont permis la levée de 9.8 millions d'euros, très largement pour des entreprises.
Du côté des investisseurs et financeurs, l'association recense désormais 1 million de Français depuis 6 ans. Sur le premier semestre, les contributions moyennes varient de 52 euros pour un don (avec récompenses) à 6 581 euros pour un prêt rémunéré.
Les Français les plus actifs ont entre 35 et 49 ans et investissent surtout dans les capitaux, devant les 25-34 ans, qui privilégient le crowdfunding pour des dons.

Ce baromètre montre que le financement participatif devient une véritable alternative aux financements traditionnels. De quoi conforter les entreprises, telles que YouTube, qui se lancent dans ce secteur.

Photo: © Kickstarter.