Salesforce/Philips : un partenariat pour créer un service de santé connecté

Salesforce/Philips : un partenariat pour créer un service de santé connecté


Les objets connectés permettent de capter et analyser de nombreuses mesures et informations, mais il est nécessaire de les traiter. Salesforce, éditeur de logiciels, et Philips, qui élabore des objets connectés destinés au domaine de la santé, viennent de s'associer pour développer des solutions. Basés sur le Cloud, ces logiciels seront destinés aux professionnels de santé et aux patients.

Si certains objets connectés sont des accessoires, non indispensables, d'autres sont importants et apportent de réelles avancées. Particulièrement, des appareils et accessoires intelligents offrent de nouveaux types de suivis des patients et personnes malades : mesure continue de données physiques, suivi du quotidien à domicile, détection et réaction lors de chute ou de malaise, etc. Ces objets connectés sont importants pour les patients et pour les professionnels de santé.
Toutefois, les logiciels de traitement et d'analyse sont encore peu développés. Pour répondre aux besoins, les entreprises Salesforce et Philips viennent d'annoncer un nouveau partenariat afin de créer un service de santé connecté. L'éditeur de logiciels et le fabricant de produits notamment dédiés à la santé vont permettre le suivi des patients. En se basant sur le Cloud, une gamme de logiciels sera développée.
Les premiers seront lancés avant la rentrée. Le logiciel « Philips eCareCoordinator » permettra aux professionnels d'accéder et suivre les différentes données enregistrées par les objets connectés des patients pour organiser les hospitalisations à domicile. Le second, « Philips eCareCompanion » est destiné aux patients à domicile afin de leur permettre de communiquer aisément avec les équipes médicales.

Les deux entreprises veulent développer des applications complémentaires. Toutefois, la question de la protection des données personnelles se posera. Salesforce et Philips devront rassurer les consommateurs et répondre aux législations de chaque pays.

Crédit photo: Philips