Amazon : le Sénat vote contre le cumul des frais d'envoi gratuits et du rabais de 5 %

Amazon : le Sénat vote contre le cumul des frais d'envoi gratuits et du rabais de 5 %

Après avoir été adoptée par l'Assemblée nationale en février dernier, le Sénat a adopté, ce 26 juin, la loi dite « anti Amazon ». Les vendeurs en ligne de livres ne pourront plus cumuler un rabais de 5 % et la gratuité des frais de port. Cette loi a pour objectif de rééquilibrer la concurrence entre les géants tels qu'Amazon et les libraires indépendants. Toutefois, le gouvernement français va à l'encontre de la position de la Commission européenne.

Depuis sa nomination, la ministre de la Culture et de la Communication, Aurélie Filippetti, oeuvre pour défendre et aider les professionnels français du marché du livre. Principal axe de « combat » : tenter de rééquilibrer la concurrence entre les libraires indépendants et les e-commerçants, avec en tête Amazon.
Le parti politique au pouvoir n'est pas le seul à vouloir encadrer le e-commerce. L'UMP a, en effet, déposé une proposition de loi le 3 octobre dernier à l'Assemblée nationale. L'objectif est d'adapter la loi Lang afin que le rabais de 5 % ne puisse plus être cumulé à la gratuité des frais d'envoi.
Après l'ajout de certaines modifications, le texte a été adopté à l'Assemblée nationale le 20 février dernier.
Ce 26 juin, le Sénat a définitivement adopté le texte. Les e-commerçants ne pourront plus cumuler ces deux avantages. Les consommateurs pourront, toutefois, continuer à profiter de l'envoi gratuit en magasin et relais. Cela devrait permettre aux commerces indépendants ou plus petits de se faire une place sur internet face à une concurrence équilibrée.
La ministre Aurélie Filippetti s'est dite ravie de ce vote : « nous le vérifions une fois de plus, les lois sur l'économie du livre font toujours consensus, pour ne pas dire l'unanimité ». « C'est le signe de l'attachement profond de la nation au livre, de l'idée que la France se fait d'elle-même, de son histoire et de son avenir ».

Il reste à voir si cette loi aidera les professionnels du livre. La Commission européenne n'est pas persuadée de cela.

Crédit photo: Amazon
A voir également