Reminiz : une start-up française qui veut intégrer la reconnaissance faciale aux objets connectés

Reminiz : une start-up française qui veut intégrer la reconnaissance faciale aux objets connectés


La reconnaissance faciale est déjà une réalité, mais ses domaines d'application sont actuellement assez limités. Et si elle permettait de reconnaître les stars et célébrités aperçues à la télévision ou sur une affiche ? C'est de cette idée qu'est partie Reminiz, une jeune start-up française. Après plusieurs mois de recherche, le logiciel est finalisé. L'équipe veut la proposer à des professionnels pour l'intégrer à des objets connectés et au grand public.

La reconnaissance faciale est une réalité. Parmi les applications développées, certaines entreprises utilisent cette technologie pour mieux gérer la sécurité et la police française a déjà retrouvé des délinquants par ce biais.
Au niveau grand public, c'est l'application de Facebook, permettant de reconnaître les contacts sur des photos, qui est la plus connue.
Toutefois, de nombreuses applications sont à créer et développer.

Une jeune start-up française croit dans les potentiels de la reconnaissance faciale. Il s'agit de Reminiz, fondée par Ugo Latargère et Jack Habra, deux ingénieurs qui veulent offrir une application capable de reconnaître les célébrités et personnalités publiques. Après plusieurs mois de recherches et encouragée par le premier prix du Challenge Bouygues de la meilleure start-up 4G, l'entreprise a finalisé son application. Via son smartphone, placé devant la télévision, un magazine, une affiche ou une personne réelle, l'application permet de donner très rapidement le nom de la célébrité ainsi que des informations la concernant.
Selon Jack Habra, que la célébrité soit « grimée, maquillée ou en mouvement », l'application est, à ce jour, capable de reconnaître près de 100 000 personnalités avec un taux de réussite supérieur à 90 %.
L'équipe de Reminiz cherche aujourd'hui à commercialiser son produit auprès des entreprises des secteurs des box TV, smartphones, tablettes, etc. En étant directement intégré à ces produits, cela permettrait d'enrichir les informations et contenus associés à la reconnaissance.

Le travail de cette start-up française devrait séduire les professionnels. D'ici là, elle continue le développement d'une application mobile destinée au grand public. Amusant et pratique, cet outil devrait rencontrer un grand succès. Fini le casse-tête du : « c'est qui lui ? mais si, tu sais, il a joué dans le film où il y avait l'actrice que j'aime bien, mais si tu sais ! »

Crédit photo: Reminiz
A voir également