Bouygues Telecom veut survivre, mais reste ouvert au rachat

Bouygues Telecom veut survivre, mais reste ouvert au rachat


Ce 11 juin, Bouygues Telecom annonçait la mise en place d'un plan de transformation. L'objectif de Bouygues est de survivre dans un marché à quatre opérateurs. Toutefois, si les négociations semblent avoir ralenti, l'opérateur n'est pas fermé au rachat.

Après l'échec du rachat de SFR, les rumeurs indiquaient que Bouygues Telecom était entré en discussion pour envisager sa revente. La situation actuelle du marché français des télécoms laisse penser qu'un retour à trois opérateurs relancerait ce secteur. Bouygues Telecom étant le plus affaibli, il est au coeur des discussions et des tentatives.
Selon les rumeurs, l'opérateur Free aurait fait une offre de rachat de Bouygues Telecom pour un montant d'environ 5 milliards d'euros. Ce montant aurait été jugé insuffisant pour Bouygues qui s'évalue à hauteur de 8 milliards d'euros. Autre opérateur intéressé, Orange serait entré en négociation avec Bouygues Telecom, mais les discussions, n'ayant pas abouti, auraient dernièrement ralenti.

Ce 11 juin, Bouygues Telecom a présenté un plan de transformation. Selon Olivier Roussat, le PDG, ce projet a pour but que Bouygues Telecom vive « durablement à quatre ». De quoi laisser penser que l'opérateur ne souhaite plus être vendu et veuille se relancer seul ?
Invité ce 12 juin dans une émission sur BFM Business, Olivier Roussat a répété que le but du plan de transformation est « d'organiser l'entreprise pour qu'elle soit capable de résister dans un marché à quatre ». Il a, d'ailleurs, précisé que la baisse des prix du fixe a permis de recruter 100 000 nouveaux abonnés au premier trimestre. Un résultat intéressant, mais pour y parvenir Bouygues Telecom a dû renoncer à une part importante de revenus. Et cela pourrait ne pas suffire pour se relancer.
D'ailleurs, Bouygues Telecom ne s'est pas fermé aux offres de rachat. Selon Orange, les discussions ne seraient pas interrompues. L'opérateur historique souhaiterait même faire une offre de rachat en cash en s'appuyant sur un autre opérateur.

Vouloir casser les prix tout en étant fragilisé est une stratégie risquée pour Bouygues Telecom. Le rachat serait une solution plus sage. Peut-être que la mise en place du plan a pour but de prendre de la valeur ou d'inquiéter les concurrents pour les inciter à augmenter leurs offres de rachat.

Crédit photo: Bouygues Telecom