Bouygues Telecom : un plan de transformation incluant la suppression de 1 516 postes

Bouygues Telecom : un plan de transformation incluant la suppression de 1 516 postes



Bouygues Telecom se prépare à rester isolé. Ce 11 juin, la direction a présenté un plan de transformation composé de plusieurs points : moderniser le réseau des magasins, réduire le nombre d'offres mobiles et proposer des offres fixes à des tarifs agressifs. Comme prévu, ce plan va induire des licenciements. Un total de 1 516 postes qui ne concernera pas les salariés des boutiques et des centres d'appels.

Échec du rachat de SFR et pertes financières de 19 millions d'euros au premier trimestre, Bouygues Telecom doit trouver des solutions pour survivre face à la concurrence ou rester attractif dans l'opportunité d'une vente. Il y a quelques jours, BFM Business déclarait qu'un plan de départs de 2 000 salariés était notamment prévu pour faire des économies.

Ce 11 juin, Bouygues Telecom a officialisé la situation en annonçant la prochaine mise en place d'un plan de transformation. Objectif, « garantir un avenir autonome ».
Dans cette optique, le groupe veut se transformer de façon profonde et recentrer ses activités. Trois axes ont été élaborés. Tout d'abord, Bouygues Telecom veut poursuivre les investissements dans le réseau mobile et simplifier la gamme des offres. Bouygues Telecom propose plus de 600 offres mobiles et veut les réduire à une dizaine pour être plus réactif et réduire les frais de fonctionnement.
De plus, l'opérateur veut poursuivre les objectifs du PDG du groupe Martin Bouygues en concurrençant Free sur le terrain du fixe. Dans cette optique, de nouvelles offres seront proposées « à des prix très agressifs » pour « renouveler le standard des prix des Box haut et très haut débit ».
Enfin, Bouygues Telecom veut, non seulement maintenir son réseau de boutiques, mais les relooker et les réorganiser pour satisfaire les clients.
Toutefois, pour atteindre ces objectifs et réaliser, à partir de 2016, 300 millions d'euros d'économies par an, Bouygues Telecom doit supprimer 1 516 postes. Les salariés qui travaillent dans les boutiques et centres d'appels ne seront pas inquiétés contrairement aux divisions de la comptabilité, marketing et informatique. Bouygues Telecom veut privilégier le volontariat et le reclassement interne, mais les licenciements seront inévitables.

Bouygues Telecom tente de se relancer, mais ses stratégies peuvent sembler risquées. En cassant les prix du fixe, Bouygues pourrait perdre des revenus et affecter l'équilibre du marché. L'objectif est, peut-être, d'attirer de nouveaux acheteurs ou d'accélérer les négociations.

Crédit photo: Bouygues Telecom