Twitter envisagerait de percer dans la musique en streaming en rachetant Soundcloud, Spotify ou Pandora

Twitter envisagerait de percer dans la musique en streaming en rachetant Soundcloud, Spotify ou Pandora


Après avoir fermé son service Twitter Music qui n'a pas réussi à séduire, Twitter ne veut pas renoncer à la musique en streaming. Selon le Financial Times, le réseau social serait, depuis plusieurs mois, intéressé par le rachat de Soundcloud, Spotify ou Pandora, des entreprises qui permettraient à Twitter de se lancer avec une plateforme établie.

En mars dernier, Twitter annonçait la fermeture de Twitter Music. Après seulement un an, le service de musique, basé sur les goûts des utilisateurs suivis et sur les titres préférés sur Twitter, n'a pas séduit. Pourtant, le réseau social veut suivre ses concurrents en intégrant le marché de la musique en streaming. Il déclarait, en mars dernier, « continuer à expérimenter de nouvelles façons d'apporter du contenu basé sur l'activité musicale ».
Depuis, Twitter n'a rien annoncé alors qu'Apple a récemment annoncé l'acquisition de Beats Electronics, qui a notamment développé Beats Music.
Pourtant, le réseau social tenterait, depuis plusieurs mois, de racheter un service de musique en streaming plutôt que de créer de toutes pièces une nouvelle plateforme.
Le journal Financial Times affirme que Twitter se serait rapproché de Soundcloud, Spotify et Pandora. Twitter aurait engagé des négociations avec la première plateforme, qui n'ont pas abouti. Quant aux deux autres, le réseau social n'aurait montré qu'un intérêt et ne se serait pas approché d'eux pour l'instant.

En optant pour le rachat d'une plateforme installée, Twitter minimiserait les risques, mais il reste à voir si le réseau social, toujours déficitaire, a les moyens de s'offrir l'un des leaders de la musique en streaming. De plus en plus d'entreprises misent sur ce secteur qui devrait être, à moyen terme, rentable, mais Twitter doit rapidement satisfaire les investisseurs boursiers qui attendent une amélioration des bilans financiers.

Crédit photo: Twitter