Xavier Niel aurait investi dans les lunettes low cost

Xavier Niel aurait investi dans les lunettes low cost

Ce 22 mai, la première boutique de « Lunettes pour tous » a été inaugurée. Parmi les premiers visiteurs intéressés par des lunettes à moins de 30 euros, l'entrepreneur Xavier Niel a été aperçu. Il n'en aura pas fallu plus pour que Le Parisien se demande si le fondateur de Free fait partie des investisseurs. Pas sûr.

Paul Morlet est un très jeune entrepreneur français ambitieux et atypique. Âgé de 24 ans, ce jeune Lyonnais détenteur d'un bac pro a déjà créé l'entreprise Lulu Frenchie en 2010. En créant un procédé qui permet d'écrire sur des lunettes et de les personnaliser, il a séduit des stars comme Lady Gaga et de nombreuses marques ou groupes tels que le PSG. En 2012, 500 000 paires de lunettes ont été vendues dans le monde.

Paul Morlet ne s'est pas arrêté là, car il vient de lancer une enseigne qui devrait largement séduire. En effet, il vient de créer « Lunettes pour tous », qui promet des lunettes de vue à moins de 30 euros. De quoi convaincre à l'heure où les tarifs des opticiens sont pointés du doigt.
Ce 22 mai, la première boutique était inaugurée au coeur de Paris. Parmi les visiteurs présents, Xavier Niel, fondateur de Free, est resté une vingtaine de minutes.
La présence de l'entrepreneur et investisseur n'a pas échappé au journal Le Parisien, qui a interrogé Paul Morlet à ce sujet. Ce dernier n'a pas voulu préciser la nature de leur relation, et Xavier Niel a refusé de répondre. Paul Morlet a, toutefois, indiqué prochainement déjeuner avec Marc Simoncini, fondateur de Meetic et SenSee, qui propose des lunettes en ligne à bas prix.

Le fait que Xavier Niel ou Marc Simoncini ait investi dans l'entreprise de Paul Morlet ne serait pas étonnant. Ils encouragent régulièrement les entrepreneurs et cela ne signifierait pas forcément qu'ils sont partie prenante dans l'aventure. D'un autre côté, Xavier Niel est, peut-être, seulement venu encourager Paul Morlet lors de cette inauguration !

Crédit photo: Wikipedia