Donnez votre avis

BlackBerry veut miser sur les objets connectés

CelineLhorte - vendredi 23 mai 2014 - 13:16
BlackBerry veut miser sur les objets connectés

En grande difficulté, BlackBerry a décidé de changer de stratégies. Parmi elles, l'entreprise canadienne vient d'annoncer se lancer dans le secteur des objets connectés. Le Project Ion offrira notamment une plateforme sécurisée, basée sur le système d'exploitation QNX, aux entreprises qui veulent intégrer ce secteur.

BlackBerry est dans une situation complexe. L'ancien leader de la téléphonie mobile n'a pas suffisamment innové et s'est fait devancer par les fabricants concurrents. L'année fiscale conclue en mars dernier s'est terminée sur un chiffre d'affaires de 6.8 milliards de dollars et des pertes financières de 5.9 milliards de dollars. Si l'entreprise n'exclut pas la vente, elle veut tenter de se redresser en se concentrant sur certaines activités, dont son système de messagerie BBM, les marchés émergents et les entreprises.

Par rapport à ces derniers, BlackBerry tente de répondre à leurs besoins. L'entreprise a remarqué l'intérêt croissant pour le secteur des objets connectés.
À l'occasion de la conférence O'Reilly Solid qui s'est déroulée les 21 et 22 mai à San Francisco, BlackBerry a présenté le Project Ion, destiné aux entreprises qui veulent se lancer dans le secteur des objets connectés et recherchent des logiciels adaptés.
L'objectif est d'accéder aux données issues de différentes sources, de les traiter et les analyser afin de permettre la communication.
Le Project Ion se compose de plusieurs éléments. Basée sur le système d'exploitation QNX, racheté en 2010 par BlackBerry, une plateforme sécurisée permettra le développement de nouvelles applications adaptées.
Par ailleurs, BlackBerry veut développer des partenariats avec des entreprises du secteur pour faciliter le développement de nouveaux produits. Parmi les partenariats stratégiques, BlackBerry s'est notamment engagé dans le consortium Industrial Internet Consortium (IIC) et l'Application Developer Alliance (ADA).

Avec cette nouvelle activité, BlackBerry suit les nouvelles tendances et pourrait réussir à rebondir. Selon John Chen, PDG de BlackBerry, « des milliards de connexions, générant des billions de transactions et d'exaoctets de données chaque jour, auront besoin de plateformes qui peuvent fonctionner en toute sécurité à l'échelle mondiale. Aucune autre entreprise n'est dans une meilleure position que BlackBerry pour fournir les fondements technologiques, les applications et les services nécessaires pour améliorer la productivité, la prise de décision en temps réel et réaliser les objectifs de l'Internet des objets ».

Crédit photo: BlackBerry

A voir également

Ajouter un commentaire

Commentaire

Commenter la réponse de Utilisateur anonyme