Netflix : le siège européen transféré aux Pays-Bas dès 2015

Netflix : le siège européen transféré aux Pays-Bas dès 2015
Le gouvernement français a échoué. Le leader de la SVOD, Netflix, ne s'installera pas en France. Le Premier ministre du Luxembourg, Xavier Bettel, vient d'indiquer que le siège européen de Netflix quittera le Luxembourg début 2015 pour être transféré aux Pays-Bas. Netflix ne devra, donc, pas participer au financement des créations françaises et proposer un quota d'oeuvres françaises.


La prochaine arrivée de Netflix en France vient d'être officialisée. Depuis plusieurs mois, les éditeurs, producteurs et distributeurs français de contenus s'inquiètent. Parmi eux, Stéphane Richard, PDG d'Orange, n'a pas mâché ses mots : « Netflix est un rouleau compresseur, ou un bulldozer, qui va arriver avec une immense campagne de marketing. Il propose un produit qui peut avoir un impact profond et, donc, bousculer les équilibres qui existent aujourd'hui dans le paysage audiovisuel ».

Au-delà du service proposé par Netflix, les inquiétudes portent sur le lieu d'installation de Netflix. En 2011, l'entreprise a créé son siège européen au Luxembourg. L'objectif est de profiter des taux de fiscalité les plus bas d'Europe, mais aussi de ne pas être soumis à des réglementations et obligations.
Depuis plusieurs mois, le gouvernement français tente de convaincre Netflix d'installer ses bureaux en France afin de participer au financement des créations artistiques françaises et proposer un quota d'oeuvres françaises. Malgré des rencontres et des propositions d'assouplissement des règles, Netflix a décidé de ne pas s'installer en France.
En effet, le Premier ministre du Luxembourg, Xavier Bettel, vient d'annoncer que Netflix va transférer son siège européen du Luxembourg vers les Pays-Bas début 2015. Le groupe a, donc, choisi un autre pays qui offre une fiscalité attirante.
Une déception pour la France. Les entreprises françaises du secteur doivent, elles, s'adapter à la réglementation et investir dans la création. C'est, aussi, une déception pour le domaine artistique qui ne bénéficiera pas de ce soutien. Ce type de pratique pourrait, à terme, fragiliser ce secteur.

Cette situation pose, une nouvelle fois, la question du respect des règles des pays de destination ou de celles dans lequel s'installe l'entreprise.

Crédit photo: Netflix