Microsoft : le nouveau PDG, Satya Nadella, bien plus apprécié que Steve Ballmer

Microsoft : le nouveau PDG, Satya Nadella, bien plus apprécié que Steve Ballmer


Le groupe Microsoft a connu peu de PDG. Après Bill Gates et Steve Ballmer, Satya Nadella a pris la direction en février 2014. De profil différent de son successeur, ce nouveau PDG doit améliorer les activités, mais aussi convaincre les salariés. Y parvient-il ? Selon le site d'études anonymes de la satisfaction des employés, Glassdoor, Satya Nadella convainc à 85 % les salariés de Microsoft. Un résultat très positif et bien supérieur à ce que réalisait Steve Ballmer en 2013/2014, à savoir 39 % de satisfaction.

Microsoft est un groupe informatique qui s'est bâti une notoriété internationale très importante. Un des fondateurs, Bill Gates, est resté jusqu'à janvier 2000 à la tête du groupe. Ensuite, Steve Ballmer, intégré à Microsoft depuis 1980, a pris la relève à la direction. Avec un profil commercial, ce PDG s'est souvent fait remarquer pour ses colères et ses prises de position. Il est resté à la tête de Microsoft jusqu'en août 2013, moment où il a annoncé sa démission, consécutive, a priori, de certains échecs de Microsoft. Ingénieur de formation, Satya Nadella a rejoint Microsoft en 1992. Il a pris la tête du groupe en février dernier. Au lieu de recruter une personne extérieure, Microsoft a préféré miser sur lui, un cadre au profil technique qui connaît très bien les atouts et faiblesses du groupe.

Seulement le troisième dirigeant de Microsoft depuis sa création en 1975, Satya Nadella doit convaincre les actionnaires, les clients, mais aussi motiver les salariés.
Concernant ce dernier point, difficile d'évaluer le niveau de satisfaction. Glassdoor est un site américain qui permet aux employés d'évaluer de façon anonyme les avantages et inconvénients de leurs entreprises et leurs employeurs.
Selon les informations volontairement transmises par les employés de Microsoft, Satya Nadella est très apprécié par eux. En effet, il parvient à un taux de satisfaction de 85 %.
Par rapport au classement du site Glassdoor, cela le place à la 34e place des 50 PDG les plus appréciés. À titre de comparaison, son prédécesseur, Steve Ballmer, ne parvenait qu'à 39 % de satisfaction en 2013/2014.

En place depuis peu de temps, il reste à voir si son profil, son approche et son management plaisent aux salariés ou s'il s'agit de l'effet de la nouveauté. Sans oublier que les avis peuvent changer lorsque Satya Nadella aura des annonces négatives à faire. Ce qui est certain est que le nouveau PDG de Microsoft a un caractère bien plus calme que son prédécesseur !

Crédit photo: Microsoft