La NSA implante des outils de surveillance dans des appareils exportés des États-Unis

La NSA implante des outils de surveillance dans des appareils exportés des États-Unis


Nouveau scandale pour la NSA. De nouvelles révélations affirment que l'autorité de surveillance intercepte les routeurs, serveurs et périphériques réseau fabriqués aux États-Unis et destinés à l'exportation. La NSA y implante des outils de surveillance avant de les réinsérer dans le parcours de livraison. Un nouvel outil de surveillance, qui peut choquer. Surtout que les États-Unis ont, il y a deux ans, accusé les entreprises chinoises de telles pratiques !

Il y a quelques années, les États-Unis ont envisagé de façon sceptique l'arrivée d'entreprises chinoises spécialisées dans les télécommunications et la high-tech. Plus particulièrement, en 2012, la commission du renseignement américain (House Intelligence Committee) a affirmé que les deux grandes entreprises Huawei et ZTE « violent les lois des États-Unis » et ne respectent pas les obligations juridiques ou les normes exigées par les États-Unis.
Derrière ces accusations, les États-Unis craignent que ces entreprises soient liées au gouvernement chinois et lui permettent de surveiller les entreprises américaines via leurs produits. Même si cette autorité n'a trouvé aucune preuve de telles pratiques de la part d'Huawei et ZTE, elle demande aux entreprises américaines de ne pas faire appel à leurs produits. Selon elle, ces entreprises pourraient « constituer une menace pour la sécurité des États-Unis ».

Glenn Greenwald, un des journalistes qui a participé aux révélations d'Edward Snowden, vient de publier un livre, « no place to hide ». Il y dévoile une information qui remet en cause la NSA.
Selon un rapport de juin 2010 de la NSA, l'autorité de surveillance reçoit ou intercepte des produits tels que des routeurs, serveurs et périphériques de réseau informatique fabriqués aux États-Unis et destinés à l'exportation. La NSA y introduit des outils de surveillance et des portes dérobées avant de les reconditionner et les remettre dans le parcours de livraison. Cela permet à la NSA de surveiller les clients internationaux des entreprises américaines.

Cette nouvelle révélation enfonce encore la NSA. Il n'est pas certain que le gouvernement chinois ait les mêmes pratiques, mais comme l'indique Glenn Greenwald : « si quelqu'un achète un appareil chinois au lieu d'un équivalent américain, la NSA perd un moyen crucial d'espionner les communications de très nombreuses activités ».

Crédit photo: NSA