Yahoo ! ne prend plus en compte le « Do Not Track »

Yahoo ! ne prend plus en compte le « Do Not Track »

Le « Do Not Track » devrait permettre aux internautes de ne pas faire l'objet d'un suivi publicitaire. Contraire aux intérêts des entreprises du web, celles-ci ne parviennent pas à se mettre d'accord sur ses standards et renoncent à le prendre en compte. Dernière société en date à y renoncer, Yahoo ! Depuis le 30 avril, le portail ne prend plus en compte le paramétrage des internautes. Il invite, toutefois, les utilisateurs à personnaliser leur expérience en ligne via les outils de confidentialité disponibles dans le centre de confidentialité de Yahoo !

Le principe du « Do Not Track » (DNT) a été créé par les chercheurs Christopher Soghoian, Sid Stamm, et Dan Kaminsky en 2009. Il permet aux internautes de configurer le navigateur internet pour signaler aux applications et sites internet leur volonté de ne pas subir de suivi publicitaire. L'organisme W3C, qui vise la normalisation d'internet, a ensuite mis en place un groupe de travail afin de trouver des standards de normalisation du DNT. La difficulté est que le W3C comprend tous les types d'entreprises du web et, parmi elles, de nombreuses dépendent et veulent développer des revenus issus de la publicité. Proposer aux internautes de bloquer le suivi publicitaire est, donc, contre leur intérêt. Depuis de longs mois, les discussions n'avancent pas, au grand dam des institutions de défense des internautes.

Face à ce manque de standardisation, des entreprises en profitent pour arrêter de le prendre en compte. À l'instar de Facebook et Google, Yahoo! vient de prendre cette décision le 30 avril dernier.
Depuis cette date, la configuration DNT des navigateurs internet n'est plus compatible avec le portail. Pour satisfaire les internautes qui ne souhaitent pas que leur navigation soit analysée, Yahoo! propose de personnaliser les outils de confidentialité présents sur la plateforme, via le centre de confidentialité.

Si les acteurs du web ne parviennent pas à se mettre d'accord, le respect de la confidentialité des données sera, peut-être, obtenu via l'Union européenne et la législation en matière de données personnelles.

Crédit photo: Yahoo!