Orange attaque l'accord de SFR et Bouygues Telecom

Orange attaque l'accord de SFR et Bouygues Telecom
En début d'année, SFR et Bouygues Telecom ont négocié un accord pour mutualiser leurs réseaux. Ce 30 avril, l'opérateur historique Orange a réagi en saisissant l'Autorité de la concurrence. Il estime que cet accord est notamment anticoncurrentiel. Jusqu'à ce qu'une décision soit prise, Orange demande la suspension de ce partenariat.

Fin janvier, les opérateurs SFR et Bouygues Telecom annonçaient la conclusion d'un accord de mutualisation des réseaux. Leur objectif était de partager les frais liés au déploiement des infrastructures dans les zones de moindre densité, soit 57 % de la population qui serait, ainsi, couverte d'ici 2018.

Jusque-là, l'opérateur concurrent Orange n'avait pas réagi. Toutefois, ce 30 avril, il vient de saisir l'Autorité de la concurrence pour contrer cet accord.
Selon Orange, le partenariat entre SFR et Bouygues Telecom pose certains problèmes. Tout d'abord, l'opérateur regrette le mode de partage du territoire basé sur des régions et qui pourrait créer une forme de dépendance entre les deux réseaux. De plus, Orange estime que 57 % de la population, soit au moins 80 % du territoire, est une part trop importante et serait anticoncurrentiel pour le marché des télécoms. Enfin, Orange craint que cet accord évolue et s'étende à des fréquences plus importantes, de 800 MHz qui permettent de déployer la 4G.
Pour « patienter » jusqu'à ce qu'une décision soit prise par l'autorité, Orange a pris la peine de déposer une demande de mesures conservatoires. Cela suspendra toute mise en place de l'accord.

Trois mois après l'annonce de cet accord, cette réaction d'Orange pourrait bloquer SFR et Bouygues Telecom durant plusieurs mois.

Crédit photo: Orange