Menu
Donnez votre avis

Cyberattaques : la France, 4e pays touché

CelineLhorte - mercredi 30 avril 2014 - 20:48
Cyberattaques : la France, 4e pays touché
Les cyberattaques menacent de plus en plus nos systèmes informatiques. L'entreprise spécialisée FireEye a étudié l'ampleur des attaques en Europe. La France est au cinquième rang des pays concernés en 2013. Sur le plan du nombre de secteurs économiques concernés, la France est, même, en tête du classement européen.

L'entreprise spécialisée FireEye a étudié les cyberattaques en 2013. Résultat, la société a relevé 39 504 cyberattaques et 17 995 malwares dans le monde. Elle s'intéresse, aussi, aux activités malveillantes en Europe. Selon elle, « les attaques avancées deviennent une dure réalité en Europe. Motivés par des objectifs financiers et politiques, les acteurs de la menace ont amélioré le niveau de sophistication à voler des données personnelles et mettre les organisations dans le non-respect de la directive européenne pour le respect de la vie privée des utilisateurs ».


Le rapport sur les cyberattaques dans 22 pays européens sur l'année 2013, publié ce 29 avril, est loin d'être rassurant.
En effet, FireEye a mis en évidence que 250 postes de travail sont touchés chaque jour. La Grande-Bretagne, la Suisse, l'Allemagne et la France sont touchés par plus de 70 % des infections, alors que les 18 autres pays sont concernés par les 30 % restants. Les secteurs économiques les plus touchés sont les institutions gouvernementales (25 %), la finance (22 %), l'industrie pharmaceutique et la santé (12 %), les télécoms (10 %) et la high-tech (10 %).
Du côté des pays concernés, la France est cinquième derrière l'Allemagne, le Royaume-Uni, la Suisse et le Luxembourg. En prenant seulement en compte le nombre de secteurs touchés, notre pays se retrouve en tête du classement avec 12 domaines concernés, au même niveau que le Royaume-Uni. Sur ce seul critère, la France se situe, même, au quatrième rang mondial, derrière les États-Unis (20 secteurs concernés), la Corée du Sud (16) et le Canada (13).

Selon FireEye, la situation pourrait s'aggraver en Europe : « alors que la situation semble déjà sombre, (nous) estimons qu'il est plus que temps pour le marché européen de réagir stratégiquement face aux attaques de pointe avant qu'elles deviennent vraiment une menace constante ».

Crédit photo: FireEye
Ajouter un commentaire

Commentaires

Commenter la réponse de cocodu67...