Microsoft : affaiblir Android avec Windows gratuit pour les appareils de moins de 9 pouces

Microsoft : affaiblir Android avec Windows gratuit pour les appareils de moins de 9 pouces


Lors de la conférence d'ouverture du salon Build 2014, Microsoft a montré sa volonté de gagner des parts de marché dans le mobile. En présentant Cortana, l'assistant personnel vocal qui équipera Windows Phone 8.1, le logiciel Siri d'Apple est visé. Mais le principal concurrent est Android. Pour le concurrencer, Microsoft annonce que Windows sera gratuit pour les fabricants de smartphones et tablettes de moins de 9 pouces.

Du 2 au 4 avril s'est déroulée la Microsoft Build Developer Conference 2014. Ce rendez-vous annuel est l'occasion de dévoiler les nouveautés et les objectifs de Microsoft. Bien décidé à augmenter sa présence dans le mobile et le Cloud, le nouveau PDG, Satya Nadella, n'a pas perdu de temps !

En effet, lors de la conférence d'ouverture, Microsoft a dévoilé les nombreuses améliorations de Windows Phone 8.1 et Windows 8.1 Update, de nouveaux smartphones Nokia et a fait plusieurs annonces.
Pour faciliter le travail des développeurs et attirer les consommateurs, Microsoft a annoncé que des applications universelles seraient lancées prochainement. Elles fonctionneront sous Windows, Windows Phone, et Xbox One pour être utilisables sur divers supports.
Aussi, Microsoft a présenté un logiciel concurrent de Siri d'Apple. Les smartphones sous Windows Phone 8.1 profiteront, ainsi, de l'assistant personnel vocal Cortana. Cela sera un atout pour cet OS mobile qui peine à séduire.
Toutefois, le principal concurrent reste Android. Pour tenter d'attirer les consommateurs, les fabricants et les développeurs, Microsoft va renoncer aux licences payantes. Windows sera, en effet, gratuit pour les fabricants de tablettes et smartphones de moins de 9 pouces à destination du grand public. Cette annonce vise clairement l'atout majeur de l'OS open source de Google. Jusque-là, les fabricants déboursaient maximum 15 dollars de licences par appareil. Ce coût impactait principalement le prix des modèles d'entrée de gamme. Au-delà des principaux objectifs, cela permettra, donc, à Microsoft de développer ses parts de marché sur ce segment.
Avec ces stratégies, Microsoft peut espérer progresser dans le marché mobile. En 2013, les OS de Microsoft n'équipaient que 3 % des smartphones et 2 % des tablettes.

Crédit photo: Microsoft