Cloud : Microsoft suit Amazon et Google en baissant les prix et modifie ses offres

Cloud : Microsoft suit Amazon et Google en baissant les prix et modifie ses offres


Le grand public commence à adopter les services proposés par les plateformes de Cloud. Les offres se multiplient et le critère du prix est important. Après Google et Amazon, Microsoft annonce des baisses prochaines de tarifs. Aussi, le 3 avril, Windows Azure deviendra Azure et un nouveau service sera proposé.


Le secteur du Cloud commence à intéresser le grand public. Les entreprises étoffent leurs offres, mais il n'est pas toujours facile de s'y retrouver. Performances, services et tarifs restent des critères de choix. Pour la majorité des clients potentiels, le principal reste le prix.
Les grandes entreprises l'ont bien compris et ajustent leurs tarifs.
Au mois de mars, Google a lancé les dernières hostilités. Pour gagner des parts de marché, le groupe a baissé ses tarifs de 30 à 85 %. Misant sur cet aspect, Google propose, aussi, un prix dégressif selon le niveau de stockage utilisé.
Quelques jours après, Amazon annonçait que les prix d'Amazon Web Services (AWS) allaient prochainement être réduits de 51 % en moyenne.

Microsoft, qui veut beaucoup miser sur le Cloud, vient de réagir.
En effet, le groupe vient d'annoncer que, à compter du 1er mai, les tarifs de ses services allaient baisser jusqu'à 35 % et jusqu'à 65 % concernant les prix selon les capacités de stockage.
Avec de telles réductions, Microsoft s'aligne sur les prix proposés par Amazon. Cela est bien son objectif puisque le groupe déclare : « (Nous) maintenons notre engagement à nous aligner sur les prix et à être le meilleur dans le rapport performances prix ».
Par ailleurs, Microsoft modifie sa plateforme de Cloud. À partir du 3 avril, le nom sera modifié, passant de Windows Azure à Azure. Aussi, une nouvelle offre basique sera disponible. Il s'agit de « Azure Basic » qui proposera des services standards, à un tarif jusqu'à 27 % plus bas que la gamme classique.

A priori, le Cloud connaîtra de nouvelles guerres de prix !

Crédit photo: Microsoft