SFR : Vivendi a étudié l'offre de rachat de Bouygues

SFR : Vivendi a étudié l'offre de rachat de Bouygues


Bouygues fait tout pour racheter l'opérateur SFR. Le 20 mars, le groupe a communiqué une nouvelle offre et a imposé à Vivendi de l'étudier. C'est chose faite depuis le 27 mars. Altice, tout comme l'Autorité des Marchés Financiers, déplore le manque de clarté de la situation.

Jusqu'au 4 avril, Numericable profite de négociations exclusives avec Vivendi. Toutefois, Bouygues n'a pas renoncé au rachat de SFR et met la pression sur Vivendi. Le 20 mars, le groupe de BTP lui communiquait une nouvelle offre plus avantageuse. Bouygues ne s'est pas contenté de transmettre cette proposition puisqu'il a imposé qu'elle soit étudiée sous peine de poursuites contre Vivendi. Ce genre de pratiques ne ravit pas tous les dirigeants de Vivendi. Un cadre non identifié a déclaré que : « quand vous draguez une fille et qu'elle ne veut pas vous voir tout de suite, vous ne mettez pas une affiche en face de chez elle proclamant votre amour ».

Toutefois, Bouygues a atteint son but puisque sa nouvelle proposition a été examinée ce 27 mars. Le comité spécial, composé de quatre administrateurs, l'a étudiée, mais ne peut pas contacter Bouygues avant le 4 avril.
Du côté d'Altice, on reste serein. Les dirigeants de Vivendi n'ont pas « le droit de négocier avec les représentants de Bouygues, mais ils peuvent lire un papier! ». « Finalement, c'est une bonne chose qu'ils examinent cette proposition, ils vont, ainsi, cesser de prêter le flanc aux critiques et mettre un peu d'ordre dans ce dossier qui va dans tous les sens ».
Altice n'est pas le seul à trouver que la situation n'est pas claire. L'Autorité des Marchés Financiers a rappelé à ces entreprises qu'étant cotées, elles devaient « fournir au marché une information exacte, précise et sincère», sous peine de sanctions.

Vivendi demandera-t-il à Altice de s'aligner sur l'offre de Bouygues ? À suivre.

Crédit photo: SFR