Netflix : le point sur son arrivée en France

Netflix : le point sur son arrivée en France


Le géant mondial du SVOD, Netflix, prépare son arrivée sur le marché français. Les acteurs français ainsi que le gouvernement tentent de défendre leurs intérêts respectifs. Le point sur les avancées.

Fondée en 1997, l'entreprise Netflix est devenue un des leaders mondiaux du SVOD. Au-delà des États-Unis, le groupe est, aujourd'hui, présent au Canada, en Amérique du Sud et dans sept pays européens. Il a terminé l'année avec 44.4 millions d'abonnés dans le monde. Netflix ne cache pas ses objectifs. Il vise, en effet, une « importante expansion en Europe », dont la France.

Depuis plusieurs mois, Netflix prépare son arrivée en France en rencontrant notamment des membres du gouvernement.
Les entreprises françaises du secteur, qui n'avaient pas prédit la montée du SVOD, craignent l'arrivée de Netflix. Sa notoriété, son catalogue, ses créations originales et ses moyens financiers impressionnent.
Pour diverses raisons, le gouvernement et les acteurs du marché français ont le même objectif, que Netflix se base en France et non pas dans un autre pays européen. S'il s'installe en France, il devra se soumettre aux obligations françaises : investir 15 % du chiffre d'affaires dans les créations européennes et proposer un catalogue, dont 60 % sont européens. Ces obligations sont plus contraignantes que dans d'autres pays et ne vont pas dans le sens de Netflix qui propose notamment de très nombreux contenus américains.
La ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, a rencontré ce 24 mars, les représentants de Netflix.
Afin de préparer la rencontre, elle a convoqué, ce 21 mars, tous les acteurs de la filière: producteurs, services de VOD, FAI, etc. Objectif : que tous aillent dans le même sens. Répondre aux besoins de Netflix pour qu'il s'installe en France, mais envisager des contreparties pour Netflix ou avantager les acteurs français pour les aider.

Pas sûr que cela persuade ces entreprises ni Netflix.

Crédit photo: Netflix