Vers une baisse de la portée organique des publications Facebook

Vers une baisse de la portée organique des publications Facebook
Selon une étude réalisée sur 100 pages de marques, il apparait que les publications se diffusent de moins en moins bien auprès des fans lorsqu'elles ne sont pas sponsorisées.

Une portée organique qui tend vers zéro
Et ce ne serait qu'une question de temps, d'après une étude menée par Social@Ogilvy sur 100 pages Facebook de marques. En février 2014, la portée organique des publications était de 6,15%. Soit deux fois moins que quelques mois plus tôt : en octobre 2013, la portée naturelle des pages analysées s'élevait à un peu plus de 12%. Une baisse impressionnante sur une courte période. En effet, en octobre 2012, le pourcentage était encore de 16%.

Plus de fans, moins de portée naturelle
D'après l'analyse, les pages qui comptent plus de 500 000 « likes » ont encore plus de mal à atteindre les internautes sans passer par les publications sponsorisées. En octobre 2013, la portée organique de leurs publications était de 4,04%. En février 2014, elle a chuté à 2,11%.

De nouvelles questions pour les community managers
Cette étude nommée sobrement « Facebook Zero » pose la question de « la vie après la mort de la portée organique » pour les community managers : comment atteindre une communauté et engager la conversation sans être obligé de payer ?

Source : Social@Ogilvy