Bouygues Telecom serait intéressé par le rachat de SFR

Bouygues Telecom serait intéressé par le rachat de SFR
Le groupe Vivendi a moins de pression qu'en 2013, mais souhaite toujours céder SFR. Les responsables ont ouvert des discussions avec le câblo-opérateur Numericable. Toutefois, rien n'est fait, loin de là. L'opérateur Bouygues Telecom se serait, aussi, rapproché de SFR et il pourrait ne pas être le seul.

Vivendi veut axer ses activités sur les médias. Dans cette optique et compte tenu des pertes financières, le groupe cherche depuis 2013 à céder sa filiale SFR. L'an dernier, Numericable s'était rapproché de Vivendi, mais n'aurait pas accepté de racheter l'opérateur pour un montant de 15 milliards d'euros.
Toutefois, le câblo-opérateur a récemment recontacté SFR. Introduit depuis en bourse, Numericable peut, aujourd'hui, rassembler la somme demandée pour étendre sa présence dans le secteur mobile. Le groupe Vivendi a récemment indiqué que des discussions étaient ouvertes.

Toutefois, rien n'est fait. Ayant réduit son déficit, Vivendi a moins de pression quant à la cession de SFR et est ouvert à d'autres propositions.
Selon le journal Les Échos, l'opérateur Bouygues Telecom serait également intéressé par le rachat de SFR. Son but est de gagner des parts de marché et ne pas se retrouver isolé face au quatrième opérateur, Free Mobile.
Toutefois, l'opérateur pourrait ne pas être le seul intéressé. Free Mobile a les liquidités suffisantes et cet achat simplifierait sa progression. Sans oublier que des opérateurs étrangers pourraient se manifester.
Quoi qu'il en soit, les autorités ne devraient pas accepter le rachat de SFR par Bouygues Telecom ou Free Mobile, car elles ne souhaitent pas que ce marché soit moins concurrentiel. Un avantage pour Numericable, majoritairement présent dans le fixe. L'Arcep et le gouvernement voient d'un bon oeil son rapprochement avec SFR. Selon la ministre Fleur Pellerin, « un mariage entre Numericable et l'un des autres opérateurs ne serait pas un retour à un marché avec trois opérateurs ».

À suivre.

Crédit photo: SFR