Crowdfunding : le financement participatif séduit les Français

Crowdfunding : le financement participatif séduit les Français
Dans un contexte de crise économique, le financement est plus complexe pour les entreprises. Le crowdfunding, ou financement participatif, est une alternative qui prend de l'ampleur. Alors que le gouvernement prépare une réforme pour faciliter ce mode de soutien, une étude montre que 78.3 millions d'euros ont été levés en France l'an dernier. Trois fois plus qu'en 2012.

En situation économique délicate, les entreprises ont des difficultés pour trouver des fonds via les moyens classiques. Prêts bancaires, aides publiques ou privées, fonds d'investissement, business angels, etc. sont difficiles à obtenir ou font défaut. Dans ce contexte, le financement participatif est devenu une alternative non négligeable. Et ce, dans de nombreux pays.

Après une première mouture jugée trop complexe en octobre dernier, la ministre du numérique, Fleur Pellerin, a revu sa réforme pour simplifier ce mode de financement. Le 14 février dernier, elle présentait un texte, jugé satisfaisant par les acteurs. Simple pour les particuliers et permettant aux entreprises de récolter jusqu'à 1 million d'euros.

Une étude, réalisée par le cabinet CompinnoV et l'association Financement Participatif, vient d'être publiée et montre combien les Français ont adopté ce mode de soutien sans intermédiaire.
Selon les données de 36 sites de crowdfunding, 330 966 personnes ont participé à un des 11 330 projets proposés. 78.3 millions d'euros ont été récoltés en 2013. Une importante augmentation par rapport à l'année précédente durant laquelle 27 millions d'euros avaient été collectés.
Les prêts sont préférés, totalisant 48 millions d'euros, devant les dons, représentant 20 millions d'euros, et l'investissement en capital, 10 millions d'euros.
Concernant les domaines d'activités, le financement participatif profite surtout aux entreprises (44 % du total) et aux associations (21 %).

Le crowdfunding n'est, donc, plus un épiphénomène en France et devient un véritable outil de financement.

Crédit photo: Rocio Lara/ Flickr