Apple pourrait racheter le constructeur automobile Tesla

Apple pourrait racheter le constructeur automobile Tesla


Le marché des voitures connectées est-il suffisamment prometteur pour qu'Apple s'y intéresse ? Surprenant, mais il semble que oui. Selon le journal San Francisco Chronicle, Apple se serait rapproché du constructeur de véhicules électriques Tesla Motors. Toutefois, le groupe n'envisagerait pas un partenariat, à l'instar de Google, mais bien un rachat.

Les objets connectés commencent à intégrer le quotidien des consommateurs. Toutefois, il ne s'agit que d'un début, car beaucoup de choses sont à imaginer et développer. Le secteur automobile est concerné. Ouvrir les portes via un smartphone, faciliter la conduite, etc. ces fonctionnalités sont déjà disponibles et de nombreuses sont à venir. Au coeur du CES 2014, Google a, notamment, annoncé la création du groupe Open Automotive Alliance qui réunit des constructeurs automobiles ainsi que Nvidia et Google. D'ici la fin de l'année, ces partenariats permettront d'intégrer Android dans les voitures.

Il semble qu'Apple est également intéressé par ce secteur. Le journal San Francisco Chronicle affirme qu'au printemps 2013, Adrian Perica, responsable des acquisitions d'Apple, a rencontré Elon Musk, PDG de Tesla Motors. Ce constructeur américain fabrique des voitures électriques haut de gamme.
Selon le journal, cette rencontre entre hauts dirigeants laisse penser qu'Apple ne recherche pas un partenariat, mais plutôt le rachat de Tesla. Les deux entreprises n'ont pas réagi à cette publication.
Tesla Motors n'est pas étranger aux voitures connectées. Le tableau de bord du modèle S intègre une tablette de 17 pouces sous Android et Tesla souhaite que des applications mobiles spécifiques soient développées.
Du côté d'Apple, ce rapprochement semble étonnant. Même si l'iWatch ou des lunettes intelligentes font, parfois, partie des rumeurs, les voitures connectées sont un secteur différent, éloigné d'Apple.
Toutefois, ce domaine attire les entreprises du high-tech. En développant des véhicules haut de gamme et électriques, le profil de Tesla pourrait correspondre à Apple. Mais, en pleine croissance, il semblerait étonnant que Tesla Motors accepte une offre de reprise.

En s'associant et en développant des véhicules connectés uniques, les deux entreprises pourraient y gagner.
Et peut-être que l'iCar dont rêvait Steve Jobs verra le jour.

Crédit photo: Apple