Twitter : des pertes financières en augmentation

Twitter : des pertes financières en augmentation

Introduit en bourse il y a quelques mois, Twitter doit, désormais, rendre publics ses bilans financiers. En 2013, le réseau social a eu une croissance ralentie et a réalisé des pertes de 511 millions de dollars, alors qu'en 2012 elles étaient de 79 millions. Le PDG, Dick Costolo, reconnait que des efforts sont à faire et veut presque doubler le chiffre d'affaires en 2014.


Twitter est entré en bourse récemment, mais ne voulait pas réitérer les mêmes erreurs que son concurrent Facebook.
Toutefois, un élément important différencie les deux réseaux sociaux. Lors de son entrée en bourse en mai 2012, Facebook faisait déjà des bénéfices alors qu'en novembre dernier, Twitter présentait un bilan 2012 composé de 79 milliards de dollars de pertes.

Trois mois après, la situation s'est aggravée. En effet, Twitter vient de présenter le dernier bilan trimestriel. L'occasion de faire le point sur l'année 2013.
Twitter a réalisé un chiffre d'affaires annuel de 665 millions de dollars, en hausse, mais de façon moins importante qu'en 2012, durant laquelle il avait été triplé.
Aussi, le réseau social a largement aggravé ses pertes financières, qui s'élevaient à un montant de 645 millions de dollars, dont 511 millions rien que pour le dernier trimestre.
Le PDG, Dick Costolo, a déclaré qu'il était nécessaire de « faire de Twitter un meilleur Twitter ». Son objectif est d'atteindre en 2014 un chiffre d'affaires d'environ 1.20 milliard de dollars, soit moins que le bénéfice annuel de Facebook (1.5 milliard de dollars).
Pour ce faire, Twitter veut compter sur la croissance des utilisateurs et sur les revenus publicitaires. Fin décembre, il y avait 241 millions d'utilisateurs actifs. Cela représente une augmentation de 9 millions par rapport au précédent trimestre. Une progression importante, mais qui ralentit. Au trimestre antérieur, Twitter avait gagné 14 millions d'abonnés.
Au niveau des recettes publicitaires, Twitter a généré 220 millions de dollars lors du dernier trimestre, en hausse de 121 % par rapport à la même période 2012. Twitter réussit à valoriser son application mobile puisque 75 % de ces revenus en sont issus. Toutefois, l'entreprise ne représente que 0.5 % du marché de la publicité en ligne.
Les investisseurs boursiers ont immédiatement sanctionné ces résultats en faisant chuter le cours de l'action de plus de 15 %. Rien d'alarmant puisque l'action avait beaucoup (trop) grimpé.
Il faut espérer que cela ne débouchera pas sur une nouvelle bulle.

Crédit photo: Twitter
A voir également