Donnez votre avis

NSA : des applications telles qu'Angry Birds pour surveiller

ThomasK. - vendredi 31 janvier 2014 - 08:00
NSA : des applications telles qu'Angry Birds pour surveiller

Si la situation évolue au niveau de l'organisation de la NSA, les révélations issues des documents d'Edward Snowden se poursuivent. Nous apprenons que l'autorité de surveillance utilise les applications mobiles telles que Google Maps et Angry Birds pour accéder aux données des utilisateurs, sans leur consentement ni celui des éditeurs.

Edward Snowden souhaitait informer les internautes et faire réagir. En fin d'année, il donnait un entretien dans lequel il déclarait que son objectif était atteint. Au-delà du grand public qui a eu connaissance de la situation, les choses bougent au plus haut niveau. Dernièrement, le président américain, Barack Obama, prenait la parole pour indiquer certaines réformes de la NSA.
Toutefois, les révélations se poursuivent.

Selon les journaux New York Times, ProPublica et Guardian, la NSA, ainsi que son homologue anglais GCHQ, interceptent, depuis 2007, les données issues de différentes applications mobiles. Celles-ci sont très variées, à l'image d'Angry Birds et de Google Maps. Cela leur permet d'obtenir différentes données : âge, sexe, localisation, orientation politique, etc. Selon le journal New York Times, ces autorités de surveillance «ont tellement récolté d'informations qu'elles ne savent pas quoi en faire».
Si elles n'ont pas demandé l'accord des utilisateurs, elles n'ont pas, non plus, reçu le consentement des éditeurs, qui, a priori, n'étaient pas informés. Il semble que les ingénieurs de la NSA et du GCHQ ont profité des systèmes intégrés qui permettent aux annonceurs publicitaires de recevoir les données personnelles envoyées par ces applications mobiles.

Avec cette dernière information, nous pouvons nous demander s'il existe encore beaucoup de révélations concernant la NSA !

Crédit photo: NSA