Donnez votre avis

PluXml : une alternative à Wordpress pour le blogging

ldelvalle - mardi 14 janvier 2014 - 17:41
PluXml : une alternative à Wordpress pour le blogging
Wordpress et Joomla sont deux des systèmes de gestion de contenu les plus utilisés dans le monde. Deux outils qui doivent leur popularité à leur grande modularité et à leurs nombreuses fonctionnalités, qui les propulsent bien au-delà de la sphère du blogging aujourd'hui.

L'occasion de se pencher sur un système de gestion de contenu simple d'utilisation et particulièrement dimensionnée à la gestion d'un blog. Son nom : « PluXml », un CMS Open Source dont la particularité est de fonctionner sans base de données et qui dispose de plusieurs atouts : facilité d'administration et d'utilisation, grande rapidité d'affichage des pages web, etc.

Le retour d'expérience de Mathias Wolff qui utilise PluXml depuis un an pour l'animation de son blog.


CCM - Pouvez-vous présenter ?

Mathias WOLFF - Je suis consultant indépendant dans le domaine des télécoms et de l'informatique, j'interviens en tant que chef de projet ou expert technique.

CCM - Vous êtes utilisateur de PluXml depuis un an, CMS que vous avez adopté après avoir longtemps utilisé Wordpress. Pour quelles raisons avoir migré de Wordpress vers PluXml ?

MW - Je connais PluXml depuis plusieurs années et je l'utilise en production depuis un an. Je suis assez prudent et préfère tester un long moment les solutions avant de les adopter.

J'ai migré mon blog initialement motorisé par Wordpress vers PluXml pour une question de simplicité d'usage. Je voulais un système rapide du point de vue de l'affichage des pages web et qui me permette de me concentrer sur l'essentiel : la rédaction des contenus, l'insertion des images et médias, la mise en forme et la publication.

CCM - Quels sont ses principaux avantages par rapport à ses concurrents ?

La plupart des utilisateurs connaissent et utilisent Wordpress et Joomla. Ces deux CMS sont extrêmement complets, mais ce sont aussi des « usines à gaz » pour une utilisation limitée au blogging.

Ils présentent certains inconvénients : ils sont très lourds à mettre en oeuvre et peuvent ralentir l'affichage des pages web d'un site. Hors, la rapidité d'affichage d'une page web est un critère de référencement de premier plan pour un site web aujourd'hui.

Un autre problème propre à ces CMS est lié à l'un de leurs points forts, à savoir la possibilité d'intégration de nombreux plugins. Cette modularité expose l'utilisateur à un plus grand risque de failles de sécurité.

PluXml fonctionne sur un principe contraire à ces deux CMS. Son principal attrait est qu'il n'est pas adossé à une base de données, ce qui a plusieurs avantages : le chargement des pages web est plus rapide, même sur hébergement mutualisé. Autre avantage du point de vue de la sécurité : il est préservé du risque d'exploitation de faille de sécurité de type injections SQL.

CCM - Comment est conçue l'interface utilisateur : est-elle accessible et maniable pour tous ?

MW - Le back office est très simple à utiliser. Il est composé d'un menu très intuitif sur la gauche: avec une partie « articles » où il est possible d'accéder à l'archive de ses publications, un bouton « nouvel article » et un éditeur WYSIWYG, pour pouvoir rédiger et modifier facilement la présentation de ses articles, intégrer des médias, images, vidéos, etc. C'est l'équivalent d'un éditeur Word.

De manière générale, PluXml est plus simple à utiliser que les gros CMS, car il se concentre sur deux aspects essentiels : la rédaction d'articles et la gestion des pages statiques.

CCM - Wordpress doit sa popularité à la variété de ses thèmes et à sa grande modularité, avec des milliers d'extensions disponibles : dans quelle mesure PluXml soutient-il la comparaison ?

MW - Tout dépend de l'objectif. Au départ, Wordpress est un moteur de blog. Dans la réalité, il est beaucoup plus que ça : il est utilisé comme éditeur de contenus riches, pour faire des boutiques en ligne, etc. Le nombre de plugins disponibles permet de faire un site avec des fonctionnalités qui dépassent largement l'univers du blogging.

PluXml est pauvre en termes de plugins, donc il ne permet pas des applications aussi variées. Les plugins dont il dispose (une vingtaine) l'orientent exclusivement vers le blogging. C'est d'ailleurs ce qui fait la force de ce CMS, même s'il manque aujourd'hui certains plugins importants, permettant par exemple d'intégrer un service de commentaires tel que Disqus.

Selon moi, le principal frein à l'utilisation de PluXml vient de l'offre restreinte de thèmes graphiques, et aussi du manque de plugins orientés vers l'optimisation du référencement, même si sur ce point le CMS a connu plusieurs améliorations récentes.

CCM - Comment se passe la mise à jour du programme, et la migration vers celui-ci depuis un blog Wordpress par exemple ?

MW - L'installation de mises à jour est peu plus compliquée que pour Wordpress. A l'inverse de Wordpress où les mises à jour s'effectuent en toile de fond, en cliquant sur un bouton, la mise à jour PluXml nécessite de télécharger la nouvelle archive, de sauvegarder son répertoire, puis d'installer l'archive sur le répertoire de production. C'est néanmoins l'affaire de quelques secondes. Contrairement aux mises à jour de Wordpress qui sont facteurs d'erreurs, celles-ci sont sans risque sur PluXml, toujours en raison de l'absence de base de données.

La migration vers un blog Wordpress est en revanche un peu plus compliquée, car aucun script ne permet de le faire de manière automatique. Elle impose de récupérer toutes les données.

CCM - La pérennité de ce type de solutions dépend étroitement de la vitalité de la communauté de développeurs. Qu'en est-il pour PluXml ?

MW - La communauté s'agrandit peu à peu, et il y a une bonne dynamique autour du projet. Son grand atout, et même sa spécificité, est sa simplicité. C'est sans doute ce qui lui assurera sa pérennité.

CCM - A quels utilisateurs le recommanderiez-vous d'après votre expérience, et pour répondre à quels besoins ?

MW - PluXml est indiqué pour les utilisateurs qui veulent tenir un blog et qui ne connaissent rien à l'informatique. Le fait qu'il n'y ait pas de bases de données évite les erreurs - parfois fatales- que peuvent commettre les débutants.

Autre aspect intéressant : il est très simple de sauvegarder ses articles, puisqu'une sauvegarde se limite aux fichiers, contrairement à Wordpress qui nécessite de sauvegarder une base de données.

Repères

Mathias Wolff


PluXml

  • Système de gestion (CMS) de contenu libre écrit en PHP
  • Open Source : licence publique générale GNU
  • Première version : 2006
  • Particularité : ne s'appuie sur aucune base de données.
  • Principe : le stockage des données s'effectue au travers de fichiers XML.
  • PluXml : le site web


Crédit photo: PluXml
Ajouter un commentaire

Commentaires

Faute dans le titre : "PluXlm : une ..." --> "PluXml : une ..."
PluXml est un excellent CMS qui s'améliore au fur et à mesure du temps. Il est moins usine à gaz que d'autres solutions bien connu, ce qui en fait un outil idéal pour des projets modeste.