Google : les applications Bump et Flock seront fermées fin janvier

Google : les applications Bump et Flock seront fermées fin janvier


Google a racheté la start-up Bump Technologies il y a seulement 4 mois. Derrière cette entreprise se cachent les applications Bump et Flock. Alors que la première a été téléchargée plus de 125 millions de fois, Google préfère les fermer. Et ce, dès le 31 janvier. Les employés travaillent, déjà, sur de nouveaux projets de Google!

La start-up Bump Technologies a été créée en 2008 par David Lieb. Sa principale application est Bump. Elle permet de transférer des données entre deux smartphones, sans contact. En les « cognant » entre eux, un système, non basé sur NFC, permet d'échanger des informations, des fichiers ou encore des photos. Très appréciée, cette application a été téléchargée plus de 125 millions de fois.
Parmi les autres applications développées par Bump Technologies, Flock. Celle-ci permet de créer des albums photo collaboratifs à partir de photos stockées sur différents smartphones.

Malgré des produits innovants, Bump Technologies n'a pas réussi à monétiser ses activités.
En septembre dernier, Google a racheté la start-up. Sans avoir indiqué le montant, il semble que l'acquisition se soit élevée à 35 millions de dollars.
Développer ces applications ou les intégrer à ses produits ? Google n'a pas annoncé l'objectif de cet achat.
Quoi qu'il en soit, seulement 4 mois après, la firme va clôturer ces deux applications mobiles dès le 31 janvier.
David Lieb a annoncé cette nouvelle en indiquant que dorénavant : « (Nous) sommes maintenant très concentrés sur (nos) nouveaux projets au sein de Google ».
Les applications Bump et Flock seront, donc, retirées de l'App Store et de Google Play. Les utilisateurs doivent récupérer leurs données avant le 31 janvier, car elles seront, ensuite, effacées.

Il reste à savoir si Google va intégrer ces technologies dans ses services, et notamment Google+, ou si Google a demandé à l'équipe de travailler sur un projet différent !

Crédit photo: Google