BlackBerry : perte de 4.4 milliards de dollars au 3e trimestre

BlackBerry : perte de 4.4 milliards de dollars au 3e trimestre


La situation de BlackBerry est loin de s'améliorer. Si le fabricant canadien a évité la vente, ses résultats trimestriels ne sont pas en hausse. Le troisième trimestre s'est conclu sur une perte de 4.4 milliards de dollars. En cause, des ventes en baisse et des stocks d'invendus dépréciés. Mettre l'accent sur le secteur des entreprises aidera, peut-être, BlackBerry.

Depuis plusieurs mois, BlackBerry est dans une situation complexe. Après avoir été leader dans le marché de la téléphonie mobile, le fabricant canadien n'a pas réussi à rivaliser avec des concurrents innovants et de plus en plus nombreux. Ses appareils et sa messagerie, BlackBerry Messenger, séduisent moins les particuliers et les professionnels, son principal public.
Début novembre, BlackBerry annonçait que, finalement, la vente n'était pas d'actualité. Nouvelles stratégies, John Chen, ancien PDG de Sybase, a été provisoirement nommé PDG et le capital a été augmenté de 1 milliard de dollars via un emprunt auprès de plusieurs acteurs dont Fairfax qui va investir le quart de la somme.

Le fabricant vient de publier ses résultats du troisième trimestre. Et ils ne sont pas bons.
Alors qu'au troisième trimestre 2012 BlackBerry parvenait à un bénéfice net de 9 millions et une perte de 1 milliard au deuxième trimestre 2013, le trimestre suivant s'est conclu sur une perte de 4.4 milliards de dollars.
Sur cette période, le chiffre d'affaires a atteint 1.2 milliard de dollars, soit une baisse de 56 % avec 4.3 millions de smartphones vendus. Toutefois, sur ce chiffre, seulement 1.1 million de modèles de nouvelle génération sont concernés. Signe d'échec pour BlackBerry. Malgré sa situation, les consommateurs n'ont pas soutenu le fabricant.
Autre cause de ces importantes pertes, une dépréciation de 4.6 milliards de dollars de ses stocks invendus qui pèse sur les charges.

Il ne reste qu'à espérer que BlackBerry sera soutenu par le public professionnel sur lequel le fabricant mise essentiellement dorénavant.

Crédit photo: BlackBerry