Bouygues Telecom : Martin Bouygues répond à Xavier Niel et promet 150 euros d'économie

Bouygues Telecom : Martin Bouygues répond à Xavier Niel et promet 150 euros d'économie
Décidément, l'arrivée de Free Mobile dans la 4G a été prise pour une déclaration de guerre par ses concurrents ! Après Stéphane Richard, PDG d'Orange, c'est au tour de Martin Bouygues, PDG du groupe, de réagir. Il a décidé de contre-attaquer en cassant les prix du secteur phare de Free : l'internet fixe. Il annonce qu'en 2014, les abonnés bénéficieront de 150 euros d'économie par an. Dommage que cette initiative ne soit pas engagée dans l'intérêt du consommateur !

Si Free était resté quelque temps à l'écart du très haut débit, depuis qu'il a annoncé son lancement, les communiqués se multiplient. Et les réactions également. Le gouvernement a lancé la riposte, rapidement suivi par Stéphane Richard, PDG d'Orange qui n'a pas mâché ses mots en traitant Xavier Niel, fondateur de Free, de « prétentieux et agressif » et « roi de l'embrouille ».

Orange n'est pas le seul opérateur à regretter que Free Mobile n'augmente pas les tarifs des offres 4G.
Martin Bouygues, PDG du groupe Bouygues, a été interrogé par Le Figaro.
Et, il n'a pas, non plus, pesé ses mots. Ainsi, il déclare que « l'arrivée d'un quatrième opérateur a déstabilisé le marché, provoqué une crise profonde et détruit des milliers d'emplois directs ou indirects ».
Alors que Xavier Niel avait reproché aux opérateurs historiques de préserver les dividendes des actionnaires, Martin Bouygues lui a répondu. Il affirme que « (je) constate simplement qu'entre 2010 et 2013, la fortune de Xavier Niel, évaluée par Challenges, est passée de 3 à 6 milliards d'euros, ce qui le place en 10e position (des plus grandes fortunes de France). De qui se moque-t-on? » Avec cette attaque, Martin Bouygues semble oublier que le groupe Iliad, fondé par Xavier Niel, ne se limite pas aux revenus issus de Free. Par ailleurs, ses revenus ont, surtout, augmenté entre 2012 et 2013, suite à l'arrivée de Free Mobile. De son côté, Martin Bouygues manque de rappeler qu'en 2011 sa fortune était estimée à 2.29 milliards et à plus de 4.1 milliards en 2007.
Par ailleurs, Martin Bouygues veut attaquer Free. « Dans l'internet fixe, la fête est finie. [...] Bouygues Telecom va offrir une vraie rupture en 2014, avec des technologies et des services innovants. Nous allons faire faire 150 euros d'économie par an aux abonnés du fixe qui choisiront ce service, ce qui fait une économie de 12,5 euros par mois. Qui dit mieux? Que Xavier Niel fasse la même chose s'il en est capable ! »
Tout est dit. Si Xavier Niel voulait rendre internet accessible au plus grand nombre, Martin Bouygues semble vouloir affaiblir Free. Cela est dommage pour les consommateurs, qui profiteront, toutefois, de ces attaques !

Les tensions entre l'entrepreneur et l'héritier ne sont pas nouvelles. À suivre !

Crédit photo: Free Mobile