Twitter généralise l'offre de publicité ciblée auprès des annonceurs

Twitter généralise l'offre de publicité ciblée auprès des annonceurs


Particulièrement depuis son entrée en bourse, Twitter doit monétiser au mieux son activité. Et cela passe par une offre diversifiée d'annonces publicitaires. En test depuis l'été dernier, Twitter généralise, aujourd'hui, son nouveau programme de publicité ciblée.

Les réseaux sociaux ont beaucoup de succès. Toutefois, en raison du principe même de ces services, les activités ne génèrent pas directement des revenus financiers. Pour les obtenir, les entreprises diversifient leurs offres, services, partenariats et tentent d'attirer les annonceurs publicitaires. Dans cette optique, les réseaux sociaux se développent pour augmenter le nombre d'utilisateurs et diversifier leurs offres d'annonces pour attirer les professionnels.
Fondé en 2006, Twitter n'est toujours pas rentable financièrement. Entré en bourse depuis le mois dernier, le réseau social doit augmenter ses revenus.

En test depuis plusieurs mois, le réseau social généralise, aujourd'hui, un nouveau programme publicitaire.
Il s'agit de publicité ciblée. En effet, Twitter propose aux annonceurs de définir leurs propres groupes de clients potentiels et existants, et de les contacter avec des messages pertinents via Twitter.
Lorsque des personnes ont manifesté un certain intérêt pour un site, une marque, etc., même hors Twitter, les entreprises peuvent adresser des tweets ciblés aux utilisateurs de Twitter.
Pour y parvenir, les professionnels partagent certains cookies et les ID des visiteurs avec Twitter. Le réseau social cherche, alors, si ceux-ci ont des comptes Twitter. Si tel est le cas, un message très ciblé sera adressé à l'utilisateur. Par souci de confidentialité ou pour garder confidentielle sa base de données, les professionnels sont informés du nombre d'utilisateurs Twitter qui ont vu ou cliqué sur une de leurs annonces, mais n'ont pas accès à leurs identités.
Lors de la phase de test, ce programme a été très apprécié des entreprises qui l'ont essayé. Suite à ces messages ciblés, les visites ont augmenté de 45 % pour Hubspot et, même, de 195 % pour l'entreprise New Relic.

Twitter pourra obtenir de nouveaux revenus avec ce service très ciblé. Toutefois, le réseau social précise que les utilisateurs qui ne souhaitent pas être importunés peuvent le supprimer via les paramètres de confidentialité.

Crédit photo: Twitter