L'Union européenne valide le rachat de Nokia par Microsoft

L'Union européenne valide le rachat de Nokia par Microsoft


Quelques jours après les autorités américaines, Bruxelles vient de valider le rachat de la division Devices de Nokia par Microsoft. Selon l'autorité européenne, ce rachat ne devrait pas poser de problème de concurrence. Microsoft a, donc, aujourd'hui, franchi toutes les étapes et pourra finaliser ce rachat dans les prochains mois.

Suite à la proposition de rachat de certaines activités de Nokia par Microsoft, l'offre devait être analysée et acceptée par les actionnaires et les autorités internationales. L'objectif de ces dernières est, surtout, d'évaluer les conséquences de ces nouvelles activités sur le marché et sur les concurrents.
Le 2 décembre dernier, le Département américain de la Justice a validé le rachat de Nokia par Microsoft. Et ce, « sans condition préalable ».
Microsoft a réagi via un communiqué en précisant son impatience de voir « (nos) partenaires de Nokia devenir des membres à part entière de la famille Microsoft ».

Deux jours après, c'est au tour de l'Union européenne. Celle-ci « a conclu que l'opération ne poserait aucun problème de concurrence, notamment parce qu'il n'existe que peu de chevauchements entre les activités des parties et parce que les liens entre les systèmes d'exploitation pour dispositifs mobiles, les applications mobiles et le logiciel de serveur de messagerie pour entreprises de Microsoft ainsi que les dispositifs mobiles intelligents de Nokia sont peu susceptibles d'entraîner l'éviction de concurrents du marché ». Ils estiment que « plusieurs concurrents puissants, tels que Samsung et Apple, continueront de concurrencer l'entité issue de la concentration ».

Microsoft a, donc, la voie libre pour finaliser ce rachat. Début 2014, la gamme de produits portera le nom de la firme, qui pourra l'enrichir en utilisant notamment les brevets Nokia pendant 10 ans.

Un nouveau défi pour Microsoft.

Crédit photo: Nokia