Les start-ups numériques françaises intégrées dans un nouveau label : « French Tech »

Les start-ups numériques françaises intégrées dans un nouveau label : « French Tech »


La ministre chargée des PME, de l'Innovation et de l'Économie numérique, Fleur Pellerin, poursuit ses actions en faveur de l'économie numérique. Un label, « French Tech », vient d'être créé afin de favoriser le développement et la notoriété internationale des start-ups numériques françaises. Parmi les nouveautés, le terme des « quartiers numériques » disparait et une enveloppe de 215 millions d'euros aidera les start-ups.

Depuis plusieurs mois, le gouvernement semble avoir pris conscience que l'économie numérique française existait, pouvait jouer un rôle plus important au niveau international et était source d'emplois. Fleur Pellerin, ministre chargée des PME, de l'Innovation et de l'Économie numérique, mène le Programme d'Investissements d'Avenir (PIA) qui a pour but de soutenir les start-ups de ce secteur. Il apporte un accompagnement complémentaire des actions privées qui sont menées telles que celles de Xavier Niel, très actif pour soutenir les jeunes talents.

Ce 27 novembre, à l'occasion de la conférence Bercy MeetUp, Fleur Pellerin a présenté l'initiative « French Tech ». Celle-ci remplace les « quartiers numériques ».
L'objectif est de « construire un grand mouvement de mobilisation collective pour la croissance et le rayonnement international des start-ups numériques françaises. L'objectif, c'est de tout faire pour que les prochains Google naissent et se développent ici, en France et en Europe ! ».
En accompagnant et amplifiant les dynamiques des start-ups, cette initiative pourra favoriser les projets français et attirer les compétences internationales. French Tech veut permettre à la France de devenir une place qui compte au niveau européen et international.
Les quartiers numériques disparaissent au profit de métropoles et territoires numériques plus vastes qui pourront être labellisés.
Financièrement, une enveloppe de 200 millions d'euros accompagnera le développement des entreprises numériques. Par ailleurs, 15 millions d'euros seront consacrés à la promotion internationale de la « French Tech ».
Les métropoles ou localisations intéressées par le label pourront candidater dès le mois de décembre.

Crédit photo: French Tech