SFR / Vivendi : Séparation entérinée

SFR / Vivendi : Séparation entérinée


Évoquée depuis plusieurs mois par les responsables, la scission de SFR et Vivendi vient d'être votée par le conseil de surveillance du groupe. Les activités médias seront regroupées au sein de Vivendi qui sera dirigé par Vincent Bolloré alors que SFR, avec toujours à sa tête Jean-Yves Charlier, va se préparer à entrer en bourse en 2014.

Depuis le 11 septembre, cela n'était plus un secret. Le groupe Vivendi envisageait la scission entre SFR et les activités médias, principalement composées d'Universal et Canal+. En cause, des résultats plombés par SFR. Séparer les activités permettrait de se centrer sur chacune et de mieux les valoriser.

Ce 26 novembre, le conseil de surveillance du groupe Vivendi a entériné le projet de scission.
Vivendi sera composé des activités de contenus et médias. Il sera dirigé par Vincent Bolloré, actuel actionnaire d'environ 5 % du groupe. Par ailleurs, Arnaud de Puyfontaine occupera le poste de directeur général des activités à partir de début 2014. Ce dernier, actuellement directeur général de la branche britannique de Hearst Corporation, apportera ses compétences dans les médias. L'objectif de Vivendi est clair. Dans le communiqué de presse est indiqué que « Vivendi a vocation à devenir un groupe international de médias qui rassemblera des marques fortes dans la production et la distribution de contenus originaux ».

En parallèle, SFR sera dirigé par Jean-Yves Charlier. Celui qui a succédé à Stéphane Roussel au mois d'août devra relancer SFR. L'idée est d'apporter une plus grande liberté à l'opérateur de téléphonie afin qu'il puisse saisir de nouvelles opportunités. En septembre dernier, Vivendi déclarait que SFR « bénéficierait pleinement de l'amélioration de ses performances grâce à la transformation en profondeur de son mode de gestion, ainsi que de la revalorisation du secteur permise par l'explosion des usages autour de l'internet à très haut débit, fixe ou mobile, et des objets connectés ». L'objectif visé est l'introduction en bourse en 2014.

Les objectifs semblent moins simples pour SFR que pour Vivendi.
Nous en saurons plus début 2014.

Crédit photo: Vivendi